GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: une nouvelle équipe économique pour lutter contre les risques financiers

    media Le nouveau vice-Premier ministre Liu He a fait ses classes aux Etats-Unis. REUTERS/Jason Lee

    Une nouvelle équipe a été nommée, ce lundi 19 mars, à la tête de l’économie chinoise, la deuxième plus puissante du monde. Les deux économistes ont été formés aux Etats-Unis avant de prendre des fonctions importantes dans les rangs du Parti communiste chinois.

    Avec notre correspondante à PékinHeike Schmidt

    Deux économistes formés aux Etats-Unis piloteront l’économie du géant asiatique : l’un, le nouveau vice-Premier ministre Liu He, est diplômé de l’université de Harvard. L’autre, Yi Gang, désormais à la tête de la Banque centrale, a fait son début de carrière dans l’Illinois où il a enseigné l’économie aux étudiants américains.

    Liu He, qui s’est fait connaître du public international cette année au Forum économique mondial de Davos, doit continuer l’œuvre du Premier ministre Li Keqiang : en finir avec la dépendance de la Chine à l’industrie lourde et mettre l’accent sur une économie plus durable et innovatrice.

    S'attaquer aux dettes, publiques et privées

    Mais ce technocrate élancé à la chevelure argentée aura aussi la mission délicate de s’attaquer aux dettes publiques et privées qui dépassent les 250% du PIB, tout en freinant les dépenses d’Etat qui ont aidé dans le passé de doper la croissance, artificiellement.

    Yi Gang, jusqu’à présent numéro 2 et désormais numéro 1 de la Banque centrale, a joué les pompiers lors de la crise financière mondiale, avec succès. Réputé comme étant réformiste, il devra faire de la lutte contre les risques financiers une bataille décisive. Une bataille facilitée par un récent renforcement du pouvoir de la Banque.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.