GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: onze miliciens défenseurs de la vache sacrée condamnés à la prison à vie

    media Au nom de la défense de la vache sacrée, des milices agressent des musulmans et des intouchables, ces dernières années en Inde. AFP PHOTO / Noah SEELAM

    Un tribunal du nord-est de l’Inde vient de condamner 11 personnes à la prison à vie pour le meurtre d'un homme musulman, lynché en juin parce qu’il était soupçonné de transporter de la viande de bœuf dans son véhicule. C'est la première condamnation prononcée contre les milices de défenseurs de la vache sacrée, qui ont mené des attaques ciblées contre des musulmans et des intouchables ces dernières années.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis,

    En juin 2017, dans l'Etat du nord-est du Jharkhand, Asgar Ansari circule dans son mini-van, avec de la viande dans son coffre, quand il est pris en embuscade par une foule de gens enragés. Ceux-ci font partie des milices de défense de la vache et l'accusent de faire du commerce illégal de bœuf. Ils le battent en criant des slogans hindouistes et mettent le feu à son véhicule. Le commerçant de 35 ans succombera d’hémorragies internes.

    Onze de ses agresseurs viennent d’être condamnés à la prison à vie. Ce sont des membres du groupe hindou extrémiste du Bajrang Dal, ainsi qu'un responsable local du BJP, le parti nationaliste hindou du premier ministre, au pouvoir dans les trois-quarts des Etats indiens.

    Cette sentence, exceptionnellement rapide pour l'Inde, est également la seule d'une telle sévérité prononcée récemment contre ces miliciens. Pourtant, selon Human Rights Watch, plus de 270 personnes, dont une majorité de musulmans, ont été victimes d'attaques similaires depuis l'arrivée des nationalistes hindous au pouvoir en 2014 et 29 d'entre elles sont mortes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.