GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Pakistan: la Cour suprême bannit Nawaz Sharif de toute activité politique à vie

    media Nawaz Sharif à Islamabad, le 26 septembre 2017. REUTERS/Faisal Mahmood

    Nawaz Sharif ne pourra plus jamais se présenter à une élection. L'ancien Premier ministre pakistanais, jugé pour corruption, a été interdit à vie de toute activité politique, ce vendredi 13 avril, par la Cour suprême du pays. C’est cette même instance qui l’avait destitué en juillet dernier.

    « Un verdict qui va changer le cours de l’histoire politique du pays » : voilà comment le quotidien pakistanais de langue anglaise Dawn qualifie l’événement. Nawaz Sharif avait été destitué en juillet dernier, après l’ouverture d’une enquête sur la fortune de sa famille. Celle-ci avait été initiée à la suite des révélations dans l'affaire des Panama Papers en 2016. Elle avait mis au jour les montages financiers opérés par la famille Sharif, via des sociétés offshore, et l'acquisition de luxueux biens immobiliers à Londres.

    Les proches de l'ancien chef du gouvernement dénoncent une conspiration ourdie par la puissante armée pakistanaise, dont il est un ennemi juré. A l’inverse, l’opposition salue le fait que la justice aille jusqu’au bout face à une personnalité riche et puissante.

    Nawaz Sharif a dû abandonner la présidence de la Ligue musulmane pakistanaise, le parti au pouvoir, mais c’est son frère cadet qui l’a remplacé. Shahbaz Sharif jouit d’une image positive, ce qui a permis au parti de remporter plusieurs élections partielles depuis la chute de son aîné. Nawaz Sharif continue, quoi qu’il en soit, de tenir les rênes d'une formation bien décidée à remporter la bataille des législatives de juillet prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.