GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    Dernières infos
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
    Asie-Pacifique

    Inde: nouvelles manifestations après les viols de deux jeunes filles mineures

    media De New Delhi à Bangalore en passant par Bombay, des dizaines de milliers d'Indiens ont défilé dans les rues ce dimanche contre les violences faites aux femmes. REUTERS/Sivaram V TPX IMAGES OF THE DAY

    Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes villes indiennes dimanche 15 avril pour protester une nouvelle fois contre les violences faites aux femmes. Cela fait suite à deux horribles affaires d'agressions sexuelles sur mineures. L'un des cas a particulièrement outré l'opinion publique - il s'est déroulé au Cachemire, et la fille, âgée de 8 ans, a ensuite été tuée, car elle était musulmane.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    De New Delhi à Bangalore en passant par Bombay, des dizaines de milliers d'Indiens ont défilé dans les rues ce dimanche. Leurs pancartes, barrées de lettres rouges, criaient leur colère : « Mettez fin à la culture du viol, sortez les violeurs du Parlement », ou celle-ci, tenue par un enfant : « Suis-je la prochaine victime ? »

    Des slogans similaires à ceux apparus après le viol collectif d'une étudiante dans un bus de New Delhi, en 2012, et qui avait entraîné une révolte inédite contre les violences faites aux femmes.

    Cette fois, ce sont deux crimes, dans deux régions différentes, qui ont semé l'effroi : le viol d'une fille de 16 ans, d'abord, qui aurait été perpétré par un député de l'Uttar Pradesh, puis  couvert pendant 10 mois par la police locale. Et surtout, ce terrible viol d'une fille de 8 ans, pendant quatre jours d'affilée, dans la région du Cachemire. Les accusés, des hindouistes, auraient cherché à effrayer les musulmans de la localité par ce crime et ont été soutenus par deux ministres régionaux.

    Dans les deux cas, les politiciens en question font partie du parti Premier ministre, le BJP. Ce qui indique, selon ces manifestants, que les jeunes femmes ne sont pas en sécurité dans l'Inde d'aujourd'hui.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.