GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Aujourd'hui
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Incendie mortel dans un bar karaoké de Qingyuan, dans le sud de la Chine

    media L'incendie a frappé un bar karaoké de la ville de Quingyuan, dans la province de Guangdong (Canton), dans le sud de la Chine. Wikkimedia Commons/Copyrighted free use/Alex Liu/Feelmore

    Un incendie dans un bar karaoké a fait au moins 18 morts et cinq blessés dans le sud de la Chine, à Qingyuan dans la province du Guangdong, dans la nuit de lundi à mardi 24 avril. Les autorités parlent d’un « acte criminel ».

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Moins de 12 heures après le drame, la police a annoncé avoir arrêté un suspect qui aurait mis le feu, peu après minuit, à un bar karaoké, dévoré très rapidement par les flammes sous les yeux des passants impuissants.

    Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme d’une trentaine d’années aurait bloqué l’unique porte de sortie avec une moto, suite à une dispute. La plupart des victimes semblent être mortes asphyxiées, piégées à l’intérieur de ce bâtiment de trois étages.

    Passe-temps favori de millions de Chinois, chaque ville a ses bars karaoké où l’on chante, réunis dans de petits salons privatifs avec ses amis ou collègues de travail.

    Ce nouvel incendie mortel s’inscrit dans une longue liste de drames, souvent dus au non-respect des règles les plus basiques de sécurité. Parfois, le gouvernement y répond de façon drastique, comme en novembre dernier : après un incendie qui avait causé la mort de 19 personnes, tout le quartier hébergeant des travailleurs pauvres dans des bâtiments insalubres avait été rasé, la population chassée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.