GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Aujourd'hui
Lundi 28 Mai
Mardi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Au sommet inter-coréen de Panmunjeom, aucun détail ne sera négligé

    media Des policiers sud-coréens sur le grand pont de l'Unification qui mène au lieu du sommet inter-coréen, le 26 avril 2018. REUTERS/Kim Hong-Ji

    La Corée du Sud met au point les tous derniers préparatifs sécuritaires et protocolaires avant le sommet historique, vendredi matin, entre Kim Jong-un et Moon Jae-in, les dirigeants nord et sud-coréens. La rencontre aura lieu sur la frontière ultra-militarisée qui sépare les deux Corées, dans un bâtiment situé côté sud, à quelques dizaines de mètres de la ligne de démarcation militaire.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Tout le protocole du sommet entre Kim Jong-un et Moon Jae-in est riche en symboles. Lors du dîner par exemple, Kim se verra offrir du « rösti », un plat suisse, un clin d’œil à ses jeunes années passées dans la Confédération helvétique. Et les deux dirigeants dégusteront des nouilles froides de Pyongyang, ainsi qu’un dessert ayant la forme d’une péninsule réunifiée...

     ► A (RE)ECOUTER : Panmunjeom avant le sommet inter-coréen

    Ils devront aussi planter ensemble un pin, dans des terres venues de célèbres montagnes du Nord et du Sud. L’arbre sera arrosé d’eau provenant des fleuves qui traversent les deux capitales coréennes.

    L'intérieur de la Maison de la paix, où doivent se tenir les entrevues inter-coréennes. Yonhap via REUTERS

    Toilettes personnelles

    Kim Jong-un devrait apporter ses propres toilettes avec lui, car « ses excréments contiennent des informations sur son état de santé qui ne peuvent pas être laissées derrière lui », révèle un ancien garde du corps nord-coréen, cité par le quotidien Washington Post.

    Autre détail insolite : la zone où a lieu la rencontre est placée sous le commandement de l'armée américaine en Corée, laquelle assurera donc en théorie la sécurité de Kim Jong-un. Mais en pratique, aucun « GI » ne devrait se montrer sur les photos soigneusement préparées entre les deux dirigeants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.