GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Sommet de Panmunjeom: rencontre historique entre Kim Jong-un et Moon Jae-in

    media Poignée de mains entre Kim Jong-un et Moon Jae-in à Panmunjom le 27 avril 2018. Host Broadcaster via REUTERS TV

    C'est depuis la partition il y a 65 ans, seulement le 3e sommet entre les deux Corées, qui sont toujours formellement en guerre. Mais après plusieurs mois de tension, et des gestes de bonne volonté lors des derniers Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud, voilà un pas vers l'apaisement.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Kim Jong-un, en costume noir, a franchi seul, à pied, la ligne de démarcation militaire, où l’attendait côté Sud le président sud-coréen Moon Jae-in. Les deux hommes se sont longtemps serré la main, tout sourire. Kim Jong-un a fait passer brièvement Moon Jae-in du côté Nord. Puis les deux hommes sont repassés au Sud, toujours en se tenant la main, en enjambant ensemble la courte marche qui marque sur le sol la frontière.

    Moon Jae-in et Kim Jong-un ont inspecté une garde d’honneur composée de gardes en habits traditionnels, qui ont joué de la musique et brandi des oriflammes.

    C’est un moment extraordinaire dans l’histoire des deux Corées : c’est la toute première fois qu’un dirigeant nord-coréen met le pied du côté Sud depuis la Guerre de Corée, il y a sept décennies. « Le destin de la Corée peut dépendre de ce troisième sommet », titre ce matin le quotidien Joongang Ilbo.

    C’est aussi un moment personnel fort aussi pour le président sud-coréen, dont les parents viennent de Corée du Nord. Les deux dirigeants, entourés de plusieurs ministres et responsables militaires, sont ensuite entrés dans la salle des pourparlers, où les caméras ne sont plus autorisées.

    Ils doivent discuter dénucléarisation, signature d’un traité de paix, amélioration des relations Nord-Sud et réduction des tensions militaires. Leurs discussions vont durer toute la journée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.