GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Nucléaire: l’Iran et l’AIEA contestent les accusations de Netanyahu

    media Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. Don EMMERT / AFP

    Les accusations lancées lundi soir par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à propos du programme nucléaire de l'Iran sont l'œuvre d'« un menteur invétéré, en panne d'idées », a affirmé mardi 1er mai 2018 le ministère des Affaires étrangères iranien, tandis que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a réitéré n'avoir « aucune indication crédible d'activités en Iran liées au développement d'un engin nucléaire après 2009 », au lendemain des accusations israéliennes.

    Ces allégations « éculées, sans intérêt, et honteuses » sont celles de « dirigeants sionistes [qui] ne voient pas d'autres moyens pour assurer la survie de leur régime illégal que de menacer les autres en usant d'un bluff ressassé », avance le ministère des Affaires étrangères iranien dans un communiqué publié sur son site internet.

    « Netanyahu et le tristement célèbre régime sioniste tueur d'enfants devraient pourtant comprendre que l'opinion publique mondiale est suffisamment éduquée et sage » pour ne pas croire de tels propos, conclut le texte.

    Benjamin Netanyahu a affirmé lundi soir devant les télévisions israéliennes qu'Israël disposait de « preuves concluantes » sur l'existence d'un plan « secret » que l'Iran pourrait activer à tout moment pour se doter de la bombe atomique.

    « Aucune indication crédible »

    L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a toutefois réitéré mardi n'avoir « aucune indication crédible d'activités en Iran liées au développement d'un engin nucléaire après 2009 », en réponse aux accusations israéliennes. L'agence onusienne cite dans un communiqué le rapport établi en décembre 2015 par ses services. Rapport qui avait conduit le conseil des gouverneurs de l'AIEA à déclarer que l'examen de cette question était terminé.

    C'était sans compter sur les multiples remises en cause au niveau international. L'agence réitère donc sa position avec fermeté, comme elle l'avait fait en octobre dernier, lorsque le président américain Donald Trump avait refusé de certifier l'accord sur le nucléaire iranien. Le directeur de l'AIEA, Yukiya Amano lui avait alors répondu que l'Iran respectait bien ses engagements et que le pays était soumis au système de vérification le plus solide au monde, rappelle notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace.

    Benjamin Netanyahu a tenu ces propos alors que le président américain Donald Trump doit annoncer d'ici au 12 mai s'il retire ou non les États-Unis de l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015 à Vienne. Cet accord entre la République islamique et le Groupe 5+1 (Chine, États-Unis, Russie, France, Grande-Bretagne, et Allemagne).

    Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif avait réfuté dès lundi soir les accusations de M. Netanyahu en les qualifiant de « pseudo-révélations ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.