GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Janvier
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Cachemire indien: plusieurs morts dans des violences, Srinagar sous couvre-feu

    media Des habitants de Srinagar en colère devant l'hôpital où ont été transportées des victimes des affrontements entre séparatistes et forces de sécurité au sud de la capitale régionale, ce dimanche 6 mai 2018. REUTERS/Danish Ismail

    Dix personnes sont mortes dimanche 6 mai au Cachemire indien, région en proie à une insurrection séparatiste. Cinq rebelles, dont un universitaire, ont été abattus par l'armée et cinq civils sont morts dans des affrontements avec les forces de l'ordre quand la population est descendue dans la rue pour protester contre l'assaut des militaires. Les rebelles étaient retranchés dans une maison du village de Badigam, au sud de la capitale régionale Srinagar. Srinagar, où samedi déjà un civil et trois rebelles présumés étaient morts dans une fusillade avec les forces de l'ordre.

    L'armée est intervenue après une dénonciation sur la présence d'insurgés dans une maison du village de Badigam. Parmi les rebelles qui ont refusé de se rendre se trouvait le sociologue Mohammed Rafi Bhat, professeur d'université, qui avait rejoint vendredi le mouvement séparatiste, ainsi qu'un commandant du groupe insurgé Hizbul Mujahideen. L'assaut des militaires a fait 5 morts.

    Plusieurs milliers de personnes sont ensuite descendues dans les rues pour protester contre le contrôle de l'Inde sur la région et apporter leur soutien aux séparatistes.

    Selon un policier s'exprimant sous couvert de l'anonymat, les forces de l'ordre ont eu recours à des tirs lacrymogènes, mais aussi à balles réelles, faisant 5 morts parmi les civils et de nombreux blessés.

    Un médecin de l'hôpital régional a indiqué que les structures de soin étaient au maximum de leurs capacités.

    La capitale du Cachemire indien, Srinagar, a été placée sous couvre-feu et le réseau internet bloqué dans une grande partie de la région.

    New Delhi a déployé 500 000 soldats dans le Cachemire indien. Dans un contexte de violences sans cesse accru, la population est de plus en plus favorable au mouvement séparatiste. L'an dernier 200 rebelles ont été tués par les militaires, 2017 a ainsi été l'année la plus meurtrière depuis 10 ans.

    (Re) lire : Cachemire : histoire d'un territoire déchiré en 12 dates

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.