GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Aujourd'hui
Lundi 28 Mai
Mardi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Corée du Nord fermera son site d'essais nucléaires entre les 23 et 25 mai

    media Les tunnels d'essais de Punggye-ri, une installation secrète près de la frontière avec la Chine, seront détruits par des explosions, ce qui bloquera leurs accès, selon le communiqué. Airbus Defense & Space and 38 North/Handout via REUTERS

    La Corée du Nord « prend des mesures techniques » pour démanteler son site d'essais atomiques et invitera des journalistes étrangers à une cérémonie de lancement du processus entre les 23 et 25 mai. Ce site souterrain a été le théâtre des six essais nucléaires menés par Pyongyang dont le dernier en date remonte à septembre.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Le communiqué du ministère nord-coréen des Affaires étrangères est précis : tout d’abord, les tunnels du site de Punggye-ri seront comblés grâce à plusieurs explosions, leurs entrées seront bloquées, les infrastructures d’observation et les centres de recherche en surface seront détruits. Enfin, les chercheurs et les gardes seront retirés, et le site sera fermé.

    La Corée du Nord promet même d’offrir aux journalistes tous les moyens nécessaires pour couvrir le démantèlement : avion depuis Pékin, train jusqu’au site, centre de presse, mais Pyongyang ne précise pas si des inspecteurs nucléaires seront invités, et surtout si ceux-ci pourront prendre des mesures de façon indépendante.

    Plusieurs experts se montrent donc sceptiques : en détruisant le site, sans laisser auparavant des scientifiques y prélever des échantillons, le régime détruit aussi toutes les preuves des nombreuses expériences qu’il y a menées.

    D’autres rappellent aussi qu’après six explosions nucléaires, Pyongyang maîtrise déjà les technologies nécessaires et n’a plus besoin de mener de nouvel essai.

    Avec ce démantèlement, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un offre certes un gage significatif de bonne volonté, avant son sommet avec le président américain Donald Trump. Mais l’annonce doit être prise avec prudence : la véritable dénucléarisation du régime est encore loin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.