GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Les talibans avertissent les Kaboulis d’une multiplication des attaques

    media Des policiers afghans sur le lieu d'une explosion à Kaboul, le 9 mai 2018. REUTERS/Mohammad Ismail

    Dans un message publié sur leur site internet, les talibans ont prévenu ce lundi 21 mai les habitants de Kaboul qu'ils allaient multiplier les attaques contre les cibles militaires. Ce message intervient quelques jours après le début du ramadan et moins d'un mois après l'annonce de l'offensive de printemps qui marque la reprise des combats par les insurgés.

    Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

    Alors qu'ils ont augmenté leurs offensives dans les provinces au cours des dernières semaines, les talibans ont annoncé ce lundi la multiplication des attaques contre des cibles militaires à Kaboul. Mais à en croire leur communiqué, leur objectif est d'éviter les victimes civiles. Si les insurgés disent que le nombre de victimes civiles a été réduit dans les provinces, ils reconnaissent que cela est plus difficile à Kaboul où se trouvent les principaux centres militaires et de renseignement.

    Les forces spéciales, les services de renseignement afghans, et autres services militaires se servent des civils comme de « boucliers humains », accusent les talibans. Ils appellent donc les habitants de la capitale « à se tenir à l'écart des sites militaires et des centres de renseignement ». Ce communiqué est le premier du genre.

    Pour plusieurs analystes, le communiqué des talibans relève de la propagande.
    Installations militaires, postes et barrages de police, ministères, bureaux des services de renseignement, siège de l'Otan, tous sont situés en plein cœur de Kaboul. Toute attaque menée contre une de ces cibles ne peut se faire en épargnant la population.

    Celle-ci paie un lourd tribut dans le conflit. Depuis deux ans, la capitale afghane est l'endroit le plus dangereux du pays pour les civils. L'organisation Etat islamique et les talibans y mènent régulièrement des attaques meurtrières. Depuis le début de l'année, 763 civils y ont été tués et 1 500 blessés, soit deux fois plus que l'année dernière à la même période, selon l'ONU.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.