GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Atterrissage polémique d’un bombardier chinois en mer de Chine méridionale

    media Vue aérienne de la ville de Sansha dans les Paracels (2012). STR / AFP

    Les Philippines et le Vietnam ont protesté après que le premier bombardier chinois a atterri et décollé d’une des îles disputées dans la mer de Chine méridionale, région revendiquée par Pékin, au grand dam de ses voisins. Depuis longtemps, Washington réclame la liberté de navigation dans ces eaux, un important corridor par lequel passent les marchandises du monde entier.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Circulez, il n’y a rien à voir, dit en résumé le ministère chinois des Affaires étrangères et retoque toute critique sur une « militarisation » de l’océan.  « Les îles de la mer de Chine méridionale font partie de notre territoire », fait savoir le porte-parole Lu Kang. Pour Pékin, il s’agit donc « d’un exercice normal qu’il ne faut pas sur-interpréter. »

    Le quotidien China Daily rappelle d’ailleurs que les Etats-Unis font patrouiller leurs navires dans la même zone. En avril, des chasseurs B52 et le porte-avion Théodore Roosevelt y avaient en effet mené des exercices pointés du doigt comme une « provocation » par Pékin.

    Tournée des îles sensibles

    Une vidéo publiée par le Quotidien du Peuple montre l’atterrissage réussi d’un bombardier H-6K sur l’une des îles que la Chine revendique. Selon plusieurs experts, il s’agit de Woody ou « Yongxing » en mandarin. C'est la plus grande île des Paracels, revendiquée également par le Vietnam et Taiwan. La prochaine étape de l’avion pourrait être les Spratley’s, au large des Philippines.

    Mais le H-6K, le chasseur chinois le plus sophistiqué, a aussi de quoi inquiéter d’autres pays. Capable de parcourir une distance de 3 500 km, il peut atteindre l’Australie et l’île de Guam où les Etats-Unis ont d’importantes bases militaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.