GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Aujourd'hui
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Maison Blanche juge les sanctions turques «regrettables»
    • Trump révoque l'habilitation secret défense de l'ex-chef de la CIA John Brennan (Maison Blanche)
    • Inde: 67 morts, 50000 déplacés par les inondations au Kerala (officiel)
    • Libye: 45 miliciens condamnés à mort pour avoir tué des manifestants anti-Kadhafi en 2011 (ministère)
    • Viaduc effondré à Gênes: Rome confirme qu'il va révoquer la concession de la société autoroutière Autostrade per l'Italia
    • Le gouvernement italien déclare l'«état d'urgence» pour 12 mois à Gênes
    Asie-Pacifique

    Pyongyang joue la surenchère verbale à l’approche de la rencontre Kim-Trump

    media Le président américain et le dirigeant nord-coréen doivent se rencontrer le 12 juin à Singapour. Reuters

    Alors que le régime doit démanteler aujourd’hui son fameux site d’expérimentation nucléaire en présence de la presse internationale, ce matin, la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choi Son-hui, vient de menacer encore d’annuler ce sommet Trump-Kim, et elle qualifie le vice-président américain Mike Pence, « de crétin politique ».

    Avec notre correspondant à Pyongyang, Frédéric Ojardias

    La vice-ministre nord-coréenne réagit aux propos de Mike Pence, qui a récemment menacé Kim Jong-un de connaître une fin tragique, « sur le modèle libyen », s’il ne trouvait pas un accord avec les Etats-Unis.

    « Nous ne mendierons jamais un dialogue auprès des Etats-Unis », a répondu Choe Son-hui : « C’est à eux de décider s'ils nous rencontrent à la table des négociations ou dans un affrontement nucléaire contre nucléaire. » Pyongyang semble ainsi vouloir renforcer ses positions avant le sommet Kim-Trump.

    Mais ces menaces ne semblent pas compromettre le projet de destruction de son site d’essais nucléaires de Punggye-ri, dans le nord du pays. Un responsable nord-coréen a déclaré mercredi que ce démantèlement aura bien lieu aujourd’hui, si la météo s’y prête.

    « Geste symbolique »

    Trente journalistes étrangers ont été invités à y assister sur place.  Mais on ne dispose d’aucune image, d’aucune information : ils n’ont été autorisés à emmener aucun système de communication. Il faudra sans doute attendre leur retour du site, ce qui prendra 18 heures de route.

    « Le fait d’être dans une tribune, assister à deux, trois explosions qui détruisent des tunnels ne veut pas dire que le site est complètement inutilisable, fait d’ailleurs remarquer Rafaël Grossi, l'ancien directeur adjoint de l'Agence de l'énergie atomique (AIEA). Il y a aussi des spéculations comme quoi les dommages structurels subis par les tunnels lors de l’explosion du 3 septembre 2017 les auraient rendus non fiables pour des tests ultérieurs. Je pense que c’est un geste symbolique, c’est un geste qui s’inscrit dans une certaine logique de détente. Mais d’un point de vue technique de désarmement, je reste très prudent. »

    En tout cas, si le démantèlement est confirmé, une étape importante pour la poursuite des négociations sera franchie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.