GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pékin dément toute aspiration hégémonique en mer de Chine méridionale

    media Les militaires chinois en manœuvre sur la mer de Chine, le 12 avril 2018. REUTERS/Stringer/CHINA OUT

    La Chine a fermement dénoncé ce jeudi 31 mai les propos d'un haut responsable militaire américain l'accusant de rechercher « l'hégémonie » en Asie et reproché aux Etats-Unis d'être « l'hôpital qui se moque de la charité ». Les deux pays sont à couteaux tirés en mer de Chine méridionale, où ils rivalisent d'influence.

    Pour contrer l'emprise chinoise en mer de Chine méridionale, une zone stratégique de transit d'un tiers du commerce mondial,  la marine américaine y mène régulièrement des opérations. « Certains aux Etats-Unis médiatisent une soi-disant "militarisation" de la Chine en mer de Chine méridionale. Ce qui est à mon sens plutôt amusant, comme un voleur qui crierait "arrêtez ce voleur" », a ironisé Hua Chunying, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois.

    « Les troupes américaines délaissent les routes de navigation communes en mer de Chine méridionale pour délibérément s’introduire dans les eaux des îles et des récifs chinois, et ils appellent cela "opération de liberté de navigation". Est-ce que les Etats-Unis veulent vraiment la liberté de navigation reconnue par la loi internationale, ou plutôt la "liberté de saccage" puisée dans son dictionnaire de l’hégémonie ? La Chine n’est pas le pays qui a déployé en premier des armes en mer de Chine méridionale, ce n’est pas non plus elle qui en a déployé le plus, ou qui a le plus souvent mené des manœuvres militaires, poursuit Hua Chunying. Alors qui encourage vraiment la "militarisation" en mer de Chine méridionale ? Il suffit de regarder attentivement, et la réponse est évidente ».

    Les tensions récurrentes depuis le début 2010 se sont aggravées la semaine dernière suite à l'exclusion de la Chine par Washington du RIMPAC, les plus importantes manœuvres maritimes mondiales, qui doivent débuter fin juin dans le Pacifique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.