GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pékin-Washington: avancées «concrètes» et discussions «franches» sur le commerce

    media Les discussions entre la Chine et les Etats-Unis sur la question du commerce ont été «franches et amicales», selon le sécrétaire au Commerce Wilbur Ross, en visite à Pékin le 3 juin.. Andy Wong/Pool via REUTERS

    Le secrétaire américain au Commerce est en visite à Pékin, accompagné d'une équipe d'une cinquantaine de négociateurs. Wilbur Ross est venu poursuivre les discussions au sujet des différends commerciaux qui opposent la Chine aux États-Unis. Washington exige de Pékin que la Chine achète plus de produits américains pour réduire son déficit commercial. Pékin montre des signes d'ouverture sans toutefois s'engager concrètement.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

    Après une première journée de négociations, Wilbur Ross, a qualifié les discussions de « franches et amicales » et Pékin, de son côté, a évoqué dans un communiqué des avancées « concrètes et positives » sitôt la rencontre entre le secrétaire américain au Commerce et le vice-Premier ministre chinois terminée.

    Les négociateurs chinois ont abordé ces pourparlers avec un objectif : calmer le jeu, empêcher l'instauration de nouvelles barrières douanières américaines. Et temporiser alors que Washington exige des changements concrets et structurels.

    L'avertissement de Pékin

    Pour l'instant, aucune annonce chiffrée n’a été faite, aucun engagement n'a été pris. Mais d'après les informations publiées dans la presse officielle chinoise, la Chine et les États-Unis ont réaffirmé leur souhait de ne pas entrer dans une guerre commerciale.

    Une promesse que les deux plus grandes économies de la planète s'étaient déjà faite en mai dernier à Washington avant que Donald Trump ne remette sur la table des menaces d'instauration de barrières douanières.

    Un ultimatum que Pékin n'a pas du tout apprécié. Le vice-Premier ministre chinois Liu He en charge des négociations l'a fait savoir à Wilbur Ross : si les menaces continuent, la Chine reviendra sur les derniers signes d'ouverture qu'elle a montrés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.