GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Aujourd'hui
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Ukraine: les bureaux de vote ont ouvert pour le second tour de l'élection présidentielle qui oppose Petro Porochenko à Volodymyr Zelenskiy
    Asie-Pacifique

    Australie: un rapport top secret accable les forces spéciales en Afghanistan

    media Le rapport met en cause les forces spéciales australiennes engagées en Afghanistan entre 2001 et 2016. AFP PHOTO / AUSTRALIAN DEPARTMENT OF DEFENCE

    En Australie, un rapport top secret fait énormément de bruit après qu'il a fuité dans la presse ce vendredi 8 juin. On y apprend que des membres des forces spéciales australiennes en Afghanistan font l’objet de nombreuses accusations, jusqu’au crime de guerre.

    « Je sais que ces 15 dernières années des actes horribles ont été commis. Il y a eu des choses tout simplement honteuses à Kaboul », raconte un soldat dans un des témoignages que l’on peut lire dans ce rapport initié par le Commandement des forces spéciales australiennes.

    Les personnes interrogées affirment que certaines unités australiennes ont usé de la violence de manière illégale lors de leurs opérations, et soulignent un « mépris pour la dignité humaine ». Sont également rapportés des cas de consommation de drogue et d’alcool, des violences domestiques. Le texte décrit également des forces spéciales gangrenées par la méfiance envers leurs chefs, et la compétition entre ses deux principales unités.

    Au vu des résultats de ce rapport rendu en 2016, une enquête a été lancée sur les accusations de crimes de guerres commis en Afghanistan par les forces spéciales australiennes entre 2001 et 2016.

    Les réactions sont nombreuses dans le pays. L’opposition travailliste demande que le gouvernement l’informe sur ces accusations « très inquiétantes », et que dans la mesure du possible le rapport qui a fuité dans la presse soit rendu public. De son côté, le gouvernement conservateur de Malcolm Turnbull affirme qu’il prend l'affaire au sérieux, et s’engage à ce que les forces spéciales respectent les normes d’intégrité les plus élevées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.