GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: les talibans annoncent trois jours de trêve pour la fin du ramadan

    media Un policier afghan surveille le site où l'EI a perpétré un attentat contre une conférence religieuse, à Kaboul le 4 juin 2018. REUTERS/Omar Sobhani

    Les talibans ont annoncé ce samedi 9 juin un cessez-le-feu de trois jours couvrant la fin du ramadan en Afghanistan. Une première depuis 2001. Cette décision des insurgés intervient 48 heures après le cessez-le-feu unilatéral annoncé par le président Ashraf Ghani, mais les talibans précisent de leur côté que cela ne concernera que les forces afghanes.

    Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

    Le cessez-le-feu des talibans durera 72 heures et commencera le jour de l’Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan, la période de jeûne observé par les musulmans. Soit des festivités religieuses qui devraient commencer dans un peu plus d’une semaine.

    Les talibans ont donc répondu favorablement à l’annonce du cessez-le-feu unilatéral du président Ghani. Celui-ci avait annoncé une trêve qui devrait entrer en vigueur mardi 12 et pourrait se poursuivre jusqu’au 19 juin selon la date de fin du jeûne.

    « Le gouvernement afghan ordonne à toutes les forces de sécurité et de défense de cesser leurs attaques contre les talibans pendant ce cessez-le-feu », avait déclaré jeudi 7 juin le chef de l’Etat, précisant que les opérations se poursuivront contre le groupe EI, al-Qaïda et les autres groupes terroristes internationaux.

    Ce cessez-le-feu est inédit. Kaboul a expliqué que son initiative intervient en réponse « à la fatwa historique des oulémas afghans », des chefs religieux qui ont décrété le terrorisme contraire à l'Islam, lors d’une assemblée lundi 4 juin. Ils avaient alors appelé le gouvernement et les talibans à s’asseoir à la table des négociations.

    Cette réunion avait d'ailleurs été prise pour cible par un kamikaze. Celui-ci a fait sept victimes à la sortie de la tente sous laquelle se tenait la conférence religieuse, qui réunissait 3 000 personnes. L’EI avait revendiqué l’attentat.

    Les insurgés talibans ont également précisé que leur trêve ne concernera que les forces de sécurité afghanes. Ils ont indiqué qu’ils continueront à combattre les forces étrangères et qu’ils se défendraient « avec virulence » en cas d’attaque contre eux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.