GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Aujourd'hui
Mardi 21 Août
Mercredi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Péninsule de Corée: rencontre entre des hauts gradés du Nord et du Sud

    media Le président sud-coréen Moon Jae-in, signant un registre sous les yeux du numéro un nord-coréen Kim Jong-un, le 26 mai 2018 à Panmunjeom. The Presidential Blue House/Handout via REUTERS

    Ce jeudi 14 juin 2018 ont lieu des pourparlers entre des responsables militaires des deux Corées. C'est la première rencontre de ce type depuis décembre 2007, rappelle l’agence de presse Yonhap. Les hauts gradés discutent des moyens concrets pour réduire les tensions militaires, c'est-à-dire appliquer les mesures prévues dans la déclaration signée par les deux dirigeants Kim Jong-un et Moon Jae-in en avril. Le texte prévoit d'éliminer « en pratique les risques de guerre ».

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    La détente continue sur la péninsule coréenne. Et c’est un spectacle plutôt inhabituel qu’ont offert les généraux nord et sud-coréens ce jeudi. Tout sourire, échangeant des plaisanteries, les deux délégations militaires se sont rencontrées à Panmunjeom, le seul point de contact sur la frontière inter-coréenne.

    En guise de bienvenue, le chef de la délégation nordiste a souligné à quel point il était rare qu’un Coréen en uniforme franchisse la ligne de démarcation. Les deux Corées ont discuté du rétablissement de téléphones rouges entre leurs deux armées et de l’organisation régulière de ce type de dialogue.

    Au menu : les manœuvres conjointes Etats-Unis-Corée du Sud

    Les Nord-Coréens ont probablement aussi demandé des précisions quant à la suspension des exercices militaires massifs organisés par la Corée du Sud et les Etats-Unis. Lors de son sommet avec Kim Jong-un, le président américain Donald Trump a en effet annoncé la suspension de ces manœuvres.

    Il avait qualifié ces entraînements de « jeux de guerre » provocateurs, coûteux et inutiles. Mais l'annonce a pris par surprise Séoul, qui n’avait pas été prévenu. La Corée du Sud s’y montre cependant favorable. Elle a par la suite déclaré que cette trêve militaire était nécessaire tant que le dialogue avec le Nord continuait.

    → À relire : Séoul salue le « courage » et la « détermination » de Kim et Trump

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.