GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Désaccords entre Etats-Unis et Chine sur l’allègement des sanctions nord-coréennes

    media Mike Pompeo et Xi Jinping à Pékin, le 14 juin 2018. Fred Dufour/Pool via REUTERS

    Mike Pompeo rentre à Washington, après une tournée qui l’a emmené d’abord à Séoul puis à Pékin, pour informer sur la rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump, qui s’est tenue à Singapour le 12 juin. Lors de son étape en Chine, le président Xi Jinping a loué un « sommet réussi », mais des fissures sont apparues entre Pékin et Washington à propos du chemin à suivre pour la dénucléarisation.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt,

    Donald Trump et Kim Jong-un ont eu droit aux « félicitations chaleureuses » du numéro 1 chinois. Leur rencontre à Singapour a été « historique, fructueuse et un important pas en avant », a fait savoir Xi Jinping au chef de la diplomatie américaine. Mike Pompeo de son côté a tenu à remercier la Chine pour « le rôle vital qu’elle joue pour trouver une issue politique » au dossier nucléaire nord-coréen.

    Mais au-delà de ces échanges de politesses, Américains et Chinois ne semblent pas sur la même longueur d’onde sur une question clé : faut-il, oui ou non, assouplir les sanctions contre la Corée du Nord à chaque étape de la dénucléarisation ?

    Pékin veut un allègement progressif, pas Washington

    Réponse de Xi Jinping : il faut une approche « étape par étape ». Comprenez par-là que Kim Jong-un doit obtenir des allègements de sanctions au fur et à mesure qu’il rend ses armes. Pékin avait en effet, à l'issue du sommet de Singapour, demandé à ce que Pyongyang soit récompensé pour sa bonne volonté.

    Hors de question pour Washington. Le secrétaire d’Etat américain l’a dit à Pékin : « La levée des sanctions ne peut pas avoir lieu tant qu’on n’aura pas la preuve que la Corée du Nord a été totalement dénucléarisée ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.