GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Défense: vers l'officialisation de la fin des manœuvres américano-coréennes?

    media Des marines américains en pleine discussion avec des militaires sud-coréens, lors d'exercices conjoints à Pohang en avril 2017. JUNG Yeon-Je / AFP

    Séoul et Washington devraient annoncer la semaine prochaine la suspension de leurs exercices militaires à grande échelle, comme s'y était engagé le président américain Donald Trump suite à sa rencontre historique, à Singapour, avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. C'est l'agence de presse sud-coréenne Yonhap qui rapporte cette information, citant une source gouvernementale.

    Donald Trump avait créé la surprise, la semaine dernière au sommet de Singapour, en annonçant - sans en avoir averti ni le Pentagone, ni les autorités sud-coréennes - la fin des manœuvres militaires américano-coréennes. Des exercices qui mobilisent chaque année depuis 1976 environ 200 000 soldats sud-coréens et 30 000 soldats américains.

    Washington a confirmé deux jours plus tard que les exercices seraient suspendus pour une période indéfinie. Le président américain s'était engagé auprès du leader nord-coréen à arrêter « les jeux de guerre », des exercices selon lui « très coûteux », ce qui permettrait de dégager des économies importantes.

    Pour les Nord-Coréens, ces exercices constituent une menace

    La semaine prochaine, Séoul et Washington devraient donc officialiser la fin de ces exercices militaires, les plus importants dans la région et qui figuraient parmi les points de négociation prioritaires de Kim Jong-un.

    Pyongyang avait menacé de renoncer au sommet de Singapour, en raison de ces manœuvres perçues comme une menace pour le régime. Citant une source gouvernementale sud-coréenne, l'agence de presse Yonhap a précisé que les exercices reprendraient si le régime de Pyongyang n'honorait pas sa promesse de dénucléarisation complète de la péninsule.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.