GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cyclisme: l'Italien Nibali, blessé, abandonne le Tour de France (équipe)
    • Discussions «en cours» pour une rencontre Trump/Poutine à Washington (Maison Blanche)
    Asie-Pacifique

    Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire

    media Un manifestant tient une banderole alors qu'il court dans la fumée d'un obus de gaz lacrymogène tiré par la police indienne lors d'affrontements après les prières de l'Aïd al-Fitr à Srinagar, le 16 juin 2018. REUTERS/Danish Ismail

    Le ministre de l'Intérieur indien Rajnath Singh a annoncé ce dimanche la reprise des opérations militaires contre les combattants au Cachemire, après un arrêt des opérations armées qui a débuté le 16 mai dernier à l'occasion du ramadan. Ces opérations de recherche de militants armés par l'armée dans la région provoquent en général des manifestations et affrontements meurtriers.

    L'objectif de ce cessez-le-feu n'était pas seulement de permettre à la population musulmane du Cachemire de faire son jeûne du ramadan en paix, mais aussi de créer les conditions pour ralentir les opérations de combat et amener les deux parties au dialogue ou à un processus de réconciliation. Ce qu'il s'est passé en réalité, c'est que les incidents et les violences ont plus que doublé. L'armée s'est rendu compte que les combattants ont essayé de tirer profit de ce cessez-le-feu pour se réorganiser et lancer de nouvelles attaques contre les militaires et que le cessez-le-feu ne servait pas l'objectif visé. Le problème est politique. Il faut s'intéresser aux causes du problème, cela passe par un dialogue politique entre New Delhi et les combattants, séparatistes et les groupes terroristes, mais aussi entre l'Inde et le Pakistan. La grande majorité des experts estiment que la lutte contre la violence doit se mener en même temps qu'un dialogue politique. C'est le seul moyen de créer un climat qui fera comprendre aux gens que d'autres recours que la violence sont possibles. Mais ça, New Delhi n'est pas à l'aise avec cette approche.
    Le décryptage d'Ajai Shukla, expert en sécurité, sur les raisons de la reprise des opérations militaires 17/06/2018 - par Jelena Tomic Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.