GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: première exécution d’un prisonnier depuis huit ans

    media Le Premier ministre thaïlandais, le général Prayuth Chan-ocha, le 9 septembre 2015 à Bangkok. REUTERS/Chaiwat Subprasom

    Un condamné à mort a été exécuté lundi en Thaïlande, alors que le Premier ministre et chef de la junte, le général Prayuth Chan-ocha, s’apprête à partir pour une visite de cinq jours en France et en Grande-Bretagne. Cette exécution intervient dans le contexte d’une forte dégradation des droits de l’homme depuis que les militaires ont pris le pouvoir il y a quatre ans.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    Un homme de 26 ans, condamné pour meurtre, a été exécuté par injection après être resté six ans en prison. Il s’agit de la première exécution en Thaïlande depuis huit ans, un acte qu’ont fustigé immédiatement plusieurs organisations internationales et locales de protection des droits de l’homme.

    Dans un communiqué, la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) qualifie cette exécution « d’inexplicable et d’injustifiée ».

    La Thaïlande avait en effet donné l’impression, notamment lors de forums internationaux, qu’elle pourrait s’orienter vers l’abolition de la peine capitale. Mais cette perspective a volé en éclats depuis que les militaires se sont emparés du pouvoir en 2014.

    517 condamnés à mort

    Depuis, la junte au pouvoir a réprimé les libertés fondamentales, particulièrement la liberté d’expression et la liberté de rassemblement.

    Les arrestations pour de simples commentaires critiques sur Facebook sont monnaie courante. Les activités politiques restent interdites. L’exécution de lundi s’inscrit dans ce contexte autocratique. Il y a 517 hommes et femmes condamnés à mort dans les prisons de Thaïlande, la plupart pour trafic de drogues.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.