GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Juillet
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'Inde vit la pire crise de l'eau de son histoire

    media Les femmes attendent près d'un camion-citerne pour avoir de l'eau, le 19 juin 2018 à New Delhi, en Inde. Sonu Mehta/Hindustan Times

    « L'Inde est en train de vivre la pire crise de l'eau de son histoire ». Telle est la conclusion d'un important rapport gouvernemental qui vient d'être publié sur le domaine. Le constat est alarmant : la moitié de la population indienne, soit 600 millions de personnes, vivent dans des régions où l'eau est en train de manquer, et 200 000 habitants meurent chaque année à cause d'un manque d'accès à de l'eau de qualité. Et la situation devrait rapidement empirer.

    Avec notre correspondant à New DelhiSébastien Farcis

    New Delhi, Bangalore, Hyderabad... en tout, 21 villes indiennes comptant 100 millions d'habitants devraient avoir épuisé leurs nappes phréatiques dans les deux ans à venir. Cela privera d'eau les plus pauvres, ceux qui utilisent les puits locaux et les obligera à puiser dans les rivières régionales, utilisées pour l'agriculture.

    Le bétonnage acharné des villes empêche les eaux des pluies de recharger les sols et les citadins indiens n'ont pas appris à économiser cette ressource.

    Pour le Pr KJ Joy, chercheur spécialisé dans l'eau au sein du centre Soppecom, il faut redéfinir la gestion de l'eau urbaine: « Les autorités ne donnent pas assez d'importance aux sources d'eau locales, comme les nappes phréatiques, les lacs, l'eau des pluies ou le recyclage des eaux usées. Et l'essentiel de l'eau urbaine vient donc de l'extérieur, alors que cela ne devrait qu'être une source secondaire. Cette gestion de l'eau doit être ouverte à la participation des universitaires et associations, qui ont une grande expérience et peuvent apporter de nouvelles idées pour une meilleure utilisation de l'eau ».

    Le rapport public dresse pour la première fois un classement des Etats indiens en fonction de leur gestion des eaux. Le point positif est que ceux qui vivent déjà des situations de crise ont commencé à réagir en adoptant des politiques plus durables.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.