GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: le chef de la junte et Premier ministre Prayut Chan-o-Cha en France

    media Prayuth Chan-ocha en 2016, à Bangkok, en Thaïlande. REUTERS/Athit Perawongmetha

    Le chef de la junte thaïlandaise et Premier ministre Prayuth Chan-ocha est arrivé en France ce vendredi 22 juin pour une visite de quatre jours. Il doit rencontrer lundi 25 juin, le président Emmanuel Macron. Le général Prayuth a saisi le pouvoir il y a quatre ans en renversant un gouvernement civil élu. Quatre ans après, les organisations de protection des droits de l’homme en Thaïlande dénoncent la répression implacable contre les libertés publiques.

    De notre correspondant à BangkokArnaud Dubus

    C’est un rapport accablant que publie l’organisation des avocats thaïlandais pour les droits de l’homme. Arrestations, intimidation et harcèlement de militants pro-démocratiques ou de simples citoyens critiques : le régime militaire ne veut tolérer aucun point de vue dissident au sein de la population.

    Sirikan Charoensiri, avocate au sein de cette organisation, va même plus loin et évoque une intention de militariser la société : « Depuis le coup d’Etat en 2014, le gouvernement militaire a noyauté beaucoup d’aspects de la société thaïlandaise. Nous avons pu voir que les civils sont devenus des cibles militaires. Les militaires considèrent que cibler un civil qui a une opinion différente de celle de la junte va aider à propager un sentiment de peur et empêcher les autres personnes de faire la même chose » .

    L’organisation des avocats pour les droits de l’homme parle aussi de l’infiltration d’officiers militaires au sein de l’administration civile. Un moyen selon elle de perpétuer le contrôle des militaires sur le pays, même après l’élection d’un nouveau gouvernement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.