GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Edouard Philippe défend un «multilatéralisme fort» entre la France et la Chine

    media Le Premier ministre français lors d'un discours prononcé à l'université Tsinghua, à Pekin, le 24 juin 2018. REUTERS/Thomas Peter

    Le Premier ministre français Edouard Philippe poursuit sa visite en Chine. Lors d'un discours prononcé dans la grande université de Pékin ce dimanche 24 juin, il a appuyé le souhait d'Emmanuel Macron de voir s'ouvrir une nouvelle page dans les liens franco-chinois.

    Avec notre envoyé spécial à Pékin, Julien Chavanne

    L’université Tsinghua est l’une des plus prestigieuses de Chine. Presque toute l’élite économique et politique du pays y a fait ses études. C’est le cas du président Xi Jinping. Devant 300 étudiants, Edouard Philippe a défendu ce dimanche 24 juin les avantages d’une relation plus équilibrée entre les deux pays. « Nous devons parler le même langage, respecter les mêmes règles économiques et politiques », a-t-il déclaré.

    Edouard Philippe veut un « multilatéralisme fort, sans angélisme, sans naïveté, mais ferme et juste ». C'est une nécessité, selon lui, dans un monde menacé par le repli identitaire. « Si ensemble nous ne jouons pas notre partition, alors les fausses notes pourraient se multiplier et le désordre s'installer », a-t-il affirmé.

    Protection des données personnelles, préservation du climat, déséquilibres commerciaux… Le chef du gouvernement français aborde les questions qui fâchent avec douceur. « Il n'y a pas de prospérité ni de développement durable sans règles du jeu. Sans règles justes, dans un périmètre mondial, le combat est inégal et donc injuste », a estimé Edouard Philippe.

    Pas question de froisser le pouvoir chinois, car le Premier ministre passera aux travaux pratiques ce lundi. Avant de rentrer en France, il rencontrera le président Xi Jinping. Il devrait signer une dizaine de contrats dans l’innovation et l’agro-alimentaire. Et la levée de l’embargo sur le bœuf français pourrait être confirmée ce lundi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.