GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    En visite en Chine, Edouard Philippe veut lever l’embargo sur le bœuf français

    media Le président chinois Xi Jinping rencontre le Premier ministre français Edouard Philippe au Grand palais du Peuple, à Pékin le 25 juin 2018. Fred Dufour/Pool via REUTERS

    Le Premier ministre Edouard Philippe achève sa visite en Chine ce lundi 25 juin après quatre jours dans le pays, en passant par Shenzhen et Shanghai. Six mois après la visite d'Emmanuel Macron, il est venu faire avancer les engagements pris le président. Après une rencontre avec le président Xi Jinping, des contrats vont être signés dans une séquence politique et économique.

    Avec notre envoyé spécial en Chine, Julien Chavanne

    Ils ne s'étaient encore jamais rencontrés. Dans une immense salle du Grand palais du Peuple, Edouard Philippe est accueilli par Xi Jinping : « Quand vous étiez maire du Havre, vous êtes venus plusieurs fois. Vous connaissez bien la Chine et ce sera favorable pour les échanges à venir », lui dit le président chinois. « Merci, M. le Président, pour votre accueil et pour la qualité des échanges que nous avons en effet entre partenaires français et chinois », lui répond Edouard Philippe.

    Pour son premier déplacement stratégique à l'étranger, le Premier ministre français ne repartira pas les mains vides. Dans quelques heures, il signera avec son homologue chinois une dizaine d'accords dont la moitié concerne l'innovation et l'environnement.

    La victoire tricolore est pourtant dans l'agroalimentaire. Edouard Philippe a bon espoir d'obtenir la levée de l'embargo chinois sur le bœuf français, instauré il y a 17 ans suite à la crise de la vache folle.

    Pour les autres gros dossiers, il faudra encore attendre. Les négociations vont se poursuivre pour la vente d'avions d'Airbus et pour l'usine de retraitement d'Areva. L'entourage du Premier ministre temporise : « Il faut sortir de la logique des grands contrats. Nous préférons des relations continues plutôt que par à-coups », assure un conseiller.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.