GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Le changement climatique pourrait faire chuter le PIB de l'Inde

    media Un homme se rafraîchit à Pushkar au Rajasthan, en début du mois du juin. Shaukat Ahmed / AFP

    L'Asie du Sud devrait connaître une augmentation de ses températures entre 1,6 et 2,2 degrés d'ici à 2050, par rapport à la moyenne des 30 dernières années. Et cela pourrait entraîner jusqu'à 14% de baisse de revenus pour les habitants. Telles sont les conclusions alarmantes d'un rapport de la Banque mondiale qui vient d'être publié, et qui s'intéresse pour la première fois aux impacts économiques du réchauffement climatique sur cette région allant de l'Afghanistan au Bangladesh en passant par l'Inde.

    Avec notre correspondant à New DelhiSébastien Farcis

    On ne parle plus ici de cyclones, d'inondations ou des conséquences violentes du changement climatique. Ce rapport insiste sur les effets de l'augmentation des températures moyennes dans la région, qui pourraient avoir un impact tout aussi dramatique.

    Des nuits à plus de 30 degrés, comme l'a vécu le nord de l'Inde ces dernières semaines, épuisent les travailleurs, certaines cultures perdent en rendement, et les moustiques du palu se propagent plus facilement.

    Si l'accord de Paris de 2015 n'est pas respecté, certaines régions du Bangladesh pourraient connaître une chute de revenu par habitant de 14%, et le centre de l'Inde de 10%, d'ici à 2050. 800 millions de personnes de cette région seraient touchées par de violentes vagues de chaleur.

    Un chiffre deux fois moins important si les émissions de carbone sont limitées. Pour Harjit Singh, responsable des questions de changement climatique dans l'ONG Action Aid, la politique agricole doit s'adapter rapidement.

    « La température dans la région augmentera de 1,5 degré, quoi qu'on fasse. Cela est énorme et requiert une planification précise sur son impact, car l'agriculture va être bouleversée. Et si à un endroit c'est 3 degrés en plus, cela est un scénario complètement différent, où l'agriculture ne devient plus viable et où il est donc impossible de survivre. »

    La Banque mondiale recommande à l'Inde d'économiser son eau et d'offrir une meilleure éducation formelle à sa population pour la préparer à la crise agricole à venir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.