GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Iran: «plusieurs civils tués» dans un attentat à Ahvaz (agence officielle)
    • Iran: des victimes dans une attaque contre un défilé militaire (TV d'Etat)
    • Missiles: l'Iran «augmentera jour après jour ses capacités défensives» (Rohani)
    • Canada: une tornade a provoqué d'importants dégâts non loin d'Ottawa (médias)
    • L'Assemblée de la Polynésie française repousse à 62 ans (contre 60 auparavant) l'âge de départ à la retraite
    Asie-Pacifique

    Chine: Liu Xia, la veuve du Prix Nobel Liu Xiaobo, est libre

    media Liu Xia en 2010, lors d'une interview à Pékin. REUTERS/Nir Elias

    Liu Xia est libre. A trois jours du premier anniversaire de la mort de son mari, le Prix Nobel Liu Xiaobo, le gouvernement chinois a fait un geste : la poétesse âgée de 57 ans a pu quitter la Chine ce 10 juillet. Elle a passé huit ans en résidence surveillée.

    De notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Liu Xia a décollé de l’aéroport de Pékin ce mardi matin à 11 heures locales à bord d’un avion de la compagnie finlandaise Finnair. Elle est partie seule, sans son frère Liu Hui, contrairement à ce qu’elle avait demandé. Ce frère vient d’ailleurs de confirmer que sa sœur était partie en « Europe pour commencer une nouvelle vie ». Probablement en Allemagne.

    Liu Xia vivait de fait comme une prisonnière depuis bientôt huit ans, retenue dans son appartement à Pékin, depuis que son mari avait reçu le prix Nobel de la paix en 2010 tout en étant incarcéré.

    La semaine dernière, les Nations unies s’étaient encore alarmées du mauvais état de santé de Liu Xia. En mai, la poétesse avait confié à un ami qu’elle était prête « à se laisser mourir ».

    Cette libération intervient alors que le Premier ministre Li Keqiang se trouve encore à Berlin, en visite officielle. Le gouvernement allemand et la chancelière Angela Merkel en personne étaient depuis longtemps en négociation avec Pékin. Berlin avait à plusieurs reprises proposé d’accueillir Liu Xia après la mort de son mari il y a tout juste un an, le 13 juillet 2017.

     

    J’ai appelé Liu Tong, le frère ainé de Liu Xia. Il m’a dit que sa sœur avait embarqué à bord d’un avion de la compagnie finlandaise vers 11 heures locale ce matin. En direction de Berlin en Allemagne. Son petit frère Liu Hui est encore à Pékin, et je ne pense pas que les autorités le laisseront partir. Ils vont le garder ici en Chine. Cela leur permettra de contrôler la parole de Liu Xia à l’étranger. J’ai souvent appelé Liu Xia, et je peux vous confirmer qu’après la mort de son mari Liu Xiaobo, sa dépression s’est aggravée. Mais à partir de maintenant, elle pourra vivre dans un pays libre, cela lui permettra de retrouver sa santé physique et mentale. Elle a pu quitter la Chine et vivra librement, c’était d’ailleurs cela le dernier vœu de son mari Liu Xiaobo. Je suis donc content pour elle. En raison de la guerre commerciale avec les Etats-Unis, le gouvernement chinois cherche des soutiens en Europe, c’est pour cela que le Premier ministre est parti en visite en Europe. Et c’est probablement grâce à cela que l’Europe et l’Allemagne ont pu obtenir la libération de Liu Xia. Enfin, son départ a quand même pris tout le monde de court...
    Témoignage d'un ami du couple de Liu Xia et Liu Xiaobo 10/07/2018 - par Heike Schmidt Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.