GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La situation sécuritaire se dégrade en Afghanistan, l'Otan prolonge son soutien

    media L'armée afghane déployée à Jalalabad sur le lieu de l'attaque contre un bâtiment abritant les services de l'Education nationale. REUTERS/Parwiz

    Le conflit dans lequel est embourbé l'Afghanistan depuis 17 ans était au menu des discussions au sommet de l’Otan et d’une conférence internationale en Arabie saoudite. En l’espace de 48 heures, Jalalabad  a ainsi été frappée deux fois. Et dans la nuit de mercredi à jeudi, dans la province de Kunduz, au nord-est du pays, des talibans ont attaqué plusieurs postes de police. Au moins une vingtaine de soldats ont été tués et les combats se poursuivent.

    Des talibans ont attaqué cette nuit plusieurs postes de police dans la province de Kunduz, au nord-est de l'Afghanistan dans le district de Dashte Archi, là où une école coranique avait été visée dans des raids aériens de l'armée afghane en avril dernier, rapporte notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali. Une quarantaine de soldats ont été tués et les combats se poursuivent.

    Jalalabad particulièrement touché

    Autre zone de conflits, la province de Nangarhâr, frontalière du Pakistan, où le climat s’est dégradé de façon indéniable ces dernières semaines. Le groupe Etat islamique s’y est implanté il y a quatre ans. Les talibans y ont aussi plusieurs de leurs bastions. Les deux groupes s’attaquent régulièrement aux forces de sécurité et au symbole de l’Etat afghan qu’ils contestent. Les forces conjointes afghanes et américaines ont d’ailleurs intensifié depuis plusieurs mois leurs offensives terrestres et aériennes contre les fiefs du groupe terroristes, reprenant le contrôle d’un de leur bastion récemment. Et l’école est un symbole extrêmement fort. En s’attaquant au département de l’éducation hier, les insurgés ne font que poursuivre leur offensive contre les autorités afghanes.

    L'Otan réaffirme son soutien au processus de paix

    Il y a 16 000 soldats de l‘Otan en Afghanistan. Le Royaume-Uni a annoncé un renfort de ses troupes pour atteindre plus d’un millier de soldats. Leur rôle sera identique à celui des autres déjà déployés sur le terrain, à savoir la formation, le conseil des troupes afghanes. C’est en effet la mission de l’Otan en Afghanistan.

    Pour les autorités afghanes ce sommet est très important puisqu’il permet de réaffirmer le soutien financier et logistique des pays membres à l’Afghanistan. L’Otan a aussi exprimé son soutien à des négociations de paix avec les talibans. « Nous resterons en Afghanistan afin d’exercer une pression sur les talibans pour qui les rejoignent le processus de paix », a fait savoir le secrétaire général de l'Otan. Un processus de paix qui n’a jamais pu être mis en place depuis 17 ans de présence américaine dans le pays.

    Le terrorisme contraire à l'islam pour les oulémas

    L'espoir était pourtant revenu après le cessez-le-feu mis en place par les autorités afghanes à l’occasion de la fin du ramadan en juin. Ce cessez-le-feu avait d'ailleurs été observé d'ailleurs durant trois jours par les talibans donnant lieu à des scènes incroyables de talibans et soldats s’embrassant dans certaines grandes villes du pays dont Kaboul.

    Et puis il y a cette conférence internationale à Jeddah et Riyad en Arabie saoudite. Des centaines de mollahs de plus de 40 pays se sont réunis pour parler de l’Afghanistan et du terrorisme. Ils ont déclaré soutenir le gouvernement afghan. La guerre menée par les talibans aux autorités afghanes est illégitime au regard de l'islam ont conclu les mollahs ce mercredi 11 juillet. Les autorités afghanes attendaient cette condamnation espérant qu’elle ait un impact sur les insurgés afin de les pousser à déposer les armes et à opter pour le processus de paix.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.