GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Ethiopie: décès de l'ancien président Girma Woldegiorgis deux semaines avant son 95e anniversaire (médias d'Etat)
    • «Gilets jaunes»: l'A6 fermée à la frontière du Rhône par précaution
    • Suivez en direct notre liveblog RFI «"gilets jaunes", acte V: la journée du 15 décembre en continu»
    Asie-Pacifique

    Chine: un parti indépendantiste de Hong Kong menacé d’interdiction

    media Le dirigeant du Parti national de Hong Kong Chan Ho-tin pendant un rassemblement à Hong Kong, le 5 août 2016. «Indépendance» peut-on lire sur le mur. REUTERS/Tyrone Siu

    A Hong Kong, le gouvernement menace d'interdire le Parti national de Hong Kong qui prône ouvertement l'indépendance de Hong Kong vis à vis de la Chine. Selon le ministre de la Sécurité John Lee, c'est la police qui serait à l'origine de la demande d'interdire le parti. L'annonce a tout de suite fait réagir dans les rangs de l'opposition pro-démocratique.

    Avec notre correspondante à Hong Kong,  Florence de Changy

    « A Hong Kong on a le droit de s'associer librement, mais même ce droit n'est pas sans restrictions », a indiqué le ministre de la Sécurité John Lee, rappelant la ligne rouge citée par le président chinois Xi Jinping selon laquelle toute velléité de remise en cause de l'appartenance de Hong Kong à la Chine ne serait pas tolérée.

    Le fondateur du Parti national de Hong Kong, Chan Ho-tin, 27 ans, a confirmé avoir reçu une lettre officielle lui indiquant que son parti pourrait être interdit. Le parti National de Hong Kong n'est pourtant qu'un groupuscule qui n'a pas de représentant élu, dont l'influence reste limitée et qui n'a jamais été formellement enregistré, mais qui a l'audace de prôner ouvertement l'indépendance de Hong Kong vis à vis de la Chine.

    Pour divers membres de l'opposition cette menace est de l'intimidation politique. Si l'on accepte cette interdiction, l'étape suivante sera de faire disparaitre tous les groupes qui appellent à la fin de la dictature du parti unique en Chine, a déclaré Chu Hoi-dick, un député d'opposition indépendant.

    Le Parti national de Hong Kong a désormais 21 jours pour justifier le bien-fondé de son existence auprès des autorités hongkongaises.

    (Re) lire : Hong Kong: des milliers de manifestants pour la liberté d'expression

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.