GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Azerbaïdjan: le CPT dénonce le recours à la torture et aux violences policières

    media Le président azéri, Ilham Aliyev rencontre ce vendredi 20 juillet Emmanuel Macron à l'Elysée. Le CPT accuse son pays d'avoir recours à la torture et aux violences policières. LUDOVIC MARIN / AFP

    Tortures, mauvais traitements des détenus ou des personnes placées en garde à vue, ces pratiques semblent largement répandues en Azerbaïdjan, selon un rapport publié mercredi 18 juillet par le Comité pour la prévention de la torture. L'organe appartenant au Conseil de l'Europe a effectué six visites entre 2004 et 2017 dans ce pays du Caucase de 9,6 millions d'habitants, dirigé par Ilham Aliyev depuis 2003 et qu'Emmanuel Macron reçoit ce vendredi à l'Elysée.

    « Torture, impunité et corruption restent systémiques et répandues au sein des forces de l'ordre » en Azerbaïdjan, selon un rapport publié mercredi 18 juillet par le Comité pour la prévention de la torture (CPT) du Conseil de l'Europe. « Le recours à la torture et à d'autres formes de mauvais traitements physiques par la police, par d'autres services appartenant aux forces de l'ordre et par l'armée, la corruption au sein de l'ensemble du système d'application des lois et l'impunité restent systémiques, répandues et endémiques », a écrit le comité.

    Lors de la dernière visite, « les constatations laissent penser qu'il existe une culture de la violence généralisée au sein du personnel de divers services rattachés aux forces de l'ordre », selon le CPT.

    « La torture et les mauvais traitements physiques tout comme l’impunité semblent être systémiques dans le pays. Nous sommes surtout préoccupés par les cas de mauvais traitements infligés par la police, affirme le président du CPT, Mykola Gnatovsky. Nos rapports mettent en lumière le fait que la police en Azerbaïdjan fait usage de force physique. Leurs actes peuvent s’apparenter à de la torture, comme, par exemple, suspendre les gens puis les battre lorsqu’ils sont suspendus. Il y a aussi les électrochocs et d’autres techniques, qui, selon nous, s’apparentent à de la torture. Les autorités devraient se saisir de ce sujet comme d’une priorité absolue. »

    « La décision de l'Azerbaïdjan de publier l'ensemble des rapports (du Conseil de l'Europe, ndlr), jusque-là restés confidentiels, représente une avancée majeure », s'est toutefois félicité Mykola Gnatovskyy. « Cela laisse présager une nouvelle ère en ce qui concerne notre coopération avec l'Azerbaïdjan », a-t-il ajouté.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.