GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Christophe Castener est remplacé aux relations avec le Parlement par Marc Fesneau. Didier Guillaume remplace Stéphane Travert au ministère de l'Agriculture. Jacqueline Gourault nommée à la tête du ministère des Territoires.

    Asie-Pacifique

    Législatives au Pakistan: les enjeux du scrutin

    media Le candidat du PTI Imran Khan et l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif sont les principaux adversaires des élections législatives du Pakistan. Reuters/Akhtar Soomro/AFP/Tolga Akmen/Montage RFI

    Les Pakistanais se rendent aux urnes le 25 juillet pour des élections législatives aux enjeux multiples. Tout se jouera entre deux partis : le PML-N de l’ancien Premier ministre Nawaz Sharif, emprisonné après des accusations de corruption, et le PTI de l’ancienne star de cricket Imran Khan. Ce dernier n’a jamais encore remporté de scrutin.

    De notre envoyée spéciale à Lahore,

    Les résultats du Pendjab, province la plus peuplée du Pakistan, seront déterminants pour l'issue des élections législatives du 25 juillet. Alors qu'elle est traditionnellement acquise à Nawaz Sharif, il pourrait bien en être autrement cette fois-ci. Car le candidat du PML-N se trouve actuellement derrière les barreaux avec sa fille, tous deux accusés de corruption.

    Leur parti en souffrira-t-il ? Des voix s'élèvent pour dénoncer une manipulation de l’establishment militaire afin de mettre en péril la candidature de l'ancien Premier ministre dont le camp vante le bilan économique positif. Lahore, la capitale provinciale, s’est considérablement développée ces dernières années : une ligne de MétroBus la traverse du nord au sud, une ligne de train est en construction, et elle abrite un quartier commercial et financier où sont implantées plusieurs universités.

    Mais ces développements indéniables ne concernent que le centre de Lahore. Dès qu'on s'en éloigne, les rues ne sont plus asphaltées, la voie de circulation réservée au MétroBus est par endroits défoncée, voire inachevée, les habitants creusent des puits toujours plus profonds dans leur quartier ou leur jardin pour s’approvisionner en eau et les coupures d’électricité durent jusqu'à 12 heures par jour.

    Nawaz Sharif est devenu plus populaire qu'il ne l'a sans doute jamais été. A force d'en faire une victime expiatoire de tous les maux de la classe politique pakistanaise, la justice et les militaires en ont fait un héros.
    Législatives au Pakistan: les chances du clan Sharif Christophe Jaffrelot, directeur de recherche au CERI-Sciences Po/CNRS 21/07/2018 - par Vincent Souriau Écouter

    Imran Khan, un self made man qui divise

    « Qu’a fait Nawaz Sharif pour nous durant toutes ces années ? », s'interrogent les habitants de ces zones oubliées, qui placent désormais leurs espoirs en son principal adversaire, le chef du PTI Imran Khan. Il est une personnalité à laquelle les plus pauvres s'identifient plus facilement. Car cet ancien joueur de cricket peut se targuer de s'être fait tout seul ; il n'est pas issu d'une grande famille présente en politique depuis des décennies.

    Philantrope, il a investi dans le secteur hospitalier, en finançant notamment la création d'un établissement pour malades du cancer, mais aussi dans le secteur de l’éducation, en faisant construire des écoles dans cette province du Pendjab dont il est originaire, mais où il n'a jamais percé.

    Mais Imran Khan est aussi très critiqué pour son passé sulfureux de jet-setteur. Certains ne cachent pas leur détestation pour celui qu'ils accusent de s'être éloigné de l'islam. Pourtant Imran Khan ne cesse de vouloir se racheter une image. Il est même allé jusqu'à se rapprocher de partis islamistes. Le chef du PTI sait qu'il lui faudra sceller des alliances pour remporter ces élections. Et il s’allierait avec le diable s’il le faut, affirment certains analystes qui doutent cependant de la viabilité d'une coalition au pouvoir face aux défis auxquels le pays est confronté.

    Conservatisme religieux: le double jeu d'Imran Khan Reportage de Solène Fioriti 22/07/2018 - par RFI Écouter

    La question de l'insécurité, notamment, est au cœur des préoccupations. Car si de façon générale, la situation sécurité s'est améliorée ces dernières années, le Pakistan a été frappé ces dernières semaines par des attentats en série. Cent soixante-quinze personnes ont ainsi été tuées en quatre jours dans différentes attaques dans l'ouest du pays. Les élections sont propices aux rassemblements, une aubaine pour les groupes terroristes qui veulent montrer leur force de frappe après avoir subi les offensives répétées des forces militaires dans leur base près de la frontière avec l’Afghanistan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.