GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La révision constitutionnelle controversée permettant la prolongation de la présidence d'Abdel Fattah al-Sissi, et qui renforce ses pouvoirs et ceux de l'armée, a été approuvée par référendum à 88,83%, a annoncé mardi 23 avril l'Autorité nationale des élections. Le président de cet organisme, Lachine Ibrahim, a précisé lors d'une conférence de presse au Caire, que 11,17% des électeurs se sont prononcés contre cette réforme et que le taux de participation a atteint 44,33%.

    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Inde: l'achat d'avions français Rafale, un parfum de scandale

    media Les contrats de vente par la France d'avions Rafale à l'Inde ont été signés à New Delhi, le 23 septembre 2016. AFP PHOTO / ECPAD

    En Inde, le président du principal parti d'opposition accuse une nouvelle fois le gouvernement de cacher des détails importants sur le contrat d'achat des chasseurs Rafale. New Delhi a acheté les avions français il y a deux ans, après de longues années de négociation, mais pour cet opposant, le prix payé est bien trop élevé et il soupçonne le gouvernement de malversations.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    « Le Premier ministre grimace quand je lui demande le prix des Rafale, et refuse de me regarder dans les yeux ».

    Rahul Gandhi le soutient dans ce tweet, et il accuse le gouvernement de cacher des détails encombrants sur l'achat des chasseurs français.

    Vendredi, devant l'Assemblée nationale, le dirigeant du parti du Congrès, première formation de l'opposition, a déjà accusé le Premier ministre de favoritisme, car il aurait octroyé une partie de la fabrication des avions à une entreprise amie. Et, selon lui, cela aurait fait tripler le coût de la transaction.

    Depuis, le ministère indien de la Défense et même le gouvernement français ont insisté sur le fait qu'ils étaient tenus par les clauses secrètes du contrat des Rafale. Mais Rahul Gandhi nie l'existence de telles clauses et soutient que New Delhi essaie d'étouffer un scandale de corruption. Il n'y a pas de doute : les législatives se tiennent dans neuf mois, et la campagne a bien commencé.

    →(Re)lire: Vente de Rafale: contrat signé entre la France et l'Inde

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.