GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Thaïlande s'ouvre aux économies de plateformes

    media L'usage de la plateforme de location d'appartement Airbnb est désormais autorisé en Thaïlande. John MACDOUGALL / AFP

    Après avoir été longtemps réticente, la Thaïlande commence à s’ouvrir aux économies de plateformes comme Airbnb et GrabTaxi. Plusieurs de ces plateformes avaient été déclarées illégales dans le passé, mais la nouvelle stratégie d’économie digitale du gouvernement militaire commence à changer l’attitude officielle.

    La plateforme Uber de location de voiture sur un trajet unique avait été déclaré illégale par le gouvernement thaïlandais dès 2014, alors que l’application était déjà utilisée dans le royaume depuis de nombreuses années. La raison en était les pressions des chauffeurs de taxis dûment enregistrés, une situation que l’on retrouve dans de nombreux pays.

    D’une part, les chauffeurs travaillant à travers Uber n’avaient pas de licence officielle de chauffeur de taxi et d’autre part leurs tarifs étaient plus bas, ce qui enlevait la clientèle aux taxis. En mars dernier, GrabTaxi a racheté Uber Asie du Sud-Est, et a passé un accord avec le gouvernement : l’entreprise s’est engagée à n’utiliser que des propriétaires de véhicules qui se sont fait dûment enregistrés par les autorités. Des problèmes subsistent toutefois, notamment en ce qui concerne les motos. Il n’est pas rare de voir des pugilats dans la rue entre des mototaxis à l’ancienne et des mototaxis travaillant au travers de GrabTaxi.

    Même situation pour Airbnb

    La situation a été à peu près la même pour Airbnb sauf qu’il n’y a pas eu de bagarres dans les rues. En début d’année une décision de justice avait déclaré illégale le fait de louer son logis à un tiers pour une période de moins d’un mois. Cette décision était intervenue alors qu’Airbnb opérait en Thaïlande depuis cinq ans avec 60 000 résidences enregistrées. Le jugement, pris sous la pression du lobby de l’industrie hôtelière, avait fait craindre la fin d’Airbnb en Thaïlande.

    Mais finalement, au début de juillet, la plateforme et les autorités thaïlandaises sont arrivées à un accord. Les propriétaires de maisons peuvent la louer à des tiers à la journée ou à la semaine, à condition de se faire dûment enregistrer auprès du ministère du Tourisme. En revanche, les propriétaires d’appartement n’ont pas cette possibilité.

    La stratégie «Thaïland 4.0»

    La principale stratégie économique du gouvernement militaire porte sur le développement de l’économie digitale. Cette stratégie est baptisée « Thailand 4.0 ». Elle vise à faire du pays un carrefour digital pour toute la région.

    Une énorme zone industrielle, baptisée le Corridor Economique de l’Est et couvrant trois provinces, doit être consacrée aux industries de haute technologie. Ce corridor doit être mis en place dans les prochaines années. La junte a compris qu’elle devait être cohérente et que pour développer cette stratégie, il ne fallait pas fermer la porte aux économies de plateformes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.