GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Corée du Nord ambitionne-t-elle vraiment de se dénucléariser?

    media Le numéro un nord-coréen Kim Jong-un, entouré de vétérans, dans cette photo publiée le 27 juillet 2018 par le régime de Pyongyang. KCNA via REUTERS ATTENTION EDITORS

    Et si Kim Jong-un s'était joué de Donald Trump ? Près de deux mois après le sommet de Singapour, le doute s'installe. La dénucléarisation, le régime de Pyongyang en est loin. Le renseignement américain s'inquiète et rapporte que les Nord-Coréens seraient en train de construire de nouveaux missiles intercontinentaux.

    Des missiles longue portée, avec un rayon d'action de plus de 5 000 kilomètres ! Qu'est-ce que cela signifie ? Que si la Corée du Nord est capable de miniaturiser ses ogives nucléaires et de les fixer sur ces projectiles, elle est donc, en théorie, capable d'atteindre la côte est des Etats-Unis. Mais ça n'est pas nouveau.

    Ce qui fait tousser les agences américaines en revanche, c'est que ce programme balistique continue, comme si de rien n'était, malgré le sommet de Singapour. Or, cela commence à faire beaucoup, puisque la semaine dernière, Mike Pompeo, secrétaire d'Etat américain, a confirmé que Pyongyang enrichissait toujours des matières fissiles : uranium et plutonium.

    En clair, les Nord-Coréens fabriquent de quoi faire des bombes atomiques. Ils n'ont rien changé. Ils ont du matériel nucléaire et travaillent sur des missiles. Il y a bien eu quelques gestes, certains sites ont été détruits, mais c'est symbolique, car la Corée du Nord n'en avait plus besoin.

    Toujours aucun information concernant les données essentielles

    Se débarrasser de certaines technologies qu'elle maîtrise déjà ne coûte rien. Le plus important, en matière de dénucléarisation ; le premier pas, c'est le catalogue. Quantité d'uranium enrichi ? Nombre de têtes nucléaires présentes sur le territoire ?

    Voilà des dizaines d'années que la communauté internationale réclame la liste exhaustive de ce dont dispose le régime nord-coréen. Là-dessus, il n'y a toujours aucune indication crédible apportée.

    → À relire : Trump exhume une lettre de Kim Jong-un, suite aux critiques de Pyongyang

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.