GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Asie-Pacifique

    Touristes tués au Tadjikistan: l’EI revendique, l’Etat cible un parti islamique

    media Ramazon Hamro Rahimzoda, ministre de l'Intérieur tadjik, intervient à la télévision nationale après l'attaque des touristes. Shodmon Kholov / AFPTV / AFP

    Les autorités du Tadjikistan ont mis en cause ce mardi un parti d'opposition interdit dans ce pays d'Asie centrale après l'assassinat de quatre touristes occidentaux dimanche. Pourtant, l’attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique lundi.

    Sept cyclotouristes étrangers, venus affronter les cols de la célèbre route du Pamir, ont été fauchés dimanche par une voiture et attaqués par des hommes armés dans la région de Danghara, à 150 kilomètres au sud de la capitale Douchanbé. Deux Américains, un Suisse et un Néerlandais sont morts. Un Suisse et un Néerlandais ont été blessés et un touriste français est indemne.

    L'attaque a été revendiquée lundi par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), dans un communiqué en arabe diffusé en ligne et relayé par le groupe spécialisé dans la surveillance des réseaux jihadistes Site. Mais le ministère de l'Intérieur tadjik a rejeté mardi cette revendication et désigné le Parti de la renaissance islamique du Tadjikistan, une formation considérée comme modérée au moment de son interdiction en 2015. Une interdiction critiquée par les Occidentaux.

    « L’aveu » d’Abdoussamadov

    Le groupe « a agi sur l'ordre » de Nossirkhoudjy Oubaïdov, « membre actif » du Parti de la renaissance islamique, a assuré le ministère tadjik de l'Intérieur. Il était mené par un autre « membre actif » de ce parti, Housseïn Abdoussamadov, 33 ans, qui a été arrêté et est passé aux aveux, a ajouté la même source dans un communiqué. Selon ses dépositions à la police, Housseïn Abdoussamadov a suivi en Iran « un entraînement idéologique, militaire et visant à effectuer des actes de sabotage ».

    Les relations entre l'Iran et le Tadjikistan, qui partagent l'héritage culturel et linguistique persan, connaissent de fortes tensions depuis que ce pays très pauvre d'Asie centrale s'est tourné vers l'Arabie saoudite et d'autres pays arabes aisés dans l'espoir d'attirer des investissements dans son économie.  

    A ce jour, quatre suspects, parmi lesquels Housseïn Abdoussamadov, ont été arrêtés et quatre autres ont été tués par les forces de l'ordre dans des opérations pour retrouver les responsables de l'attaque, selon la police tadjike.

    (avec agences)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.