GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: comment Pyongyang contourne les sanctions de l’ONU

    media Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé, le 22 décembre 2017, de prendre de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord. REUTERS/Amr Alfiky

    La valse diplomatique continue entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. A Singapour, ce samedi 4 août, le chef de la diplomatie américaine appelait ses homologues à maintenir la pression sur le régime de Pyongyang. En retour, la Corée du Nord a dénoncé l'impatience de Washington sauf qu'il n'y a toujours aucun véritable signe de dénucléarisation. Dans un rapport remis à l'ONU hier, plusieurs experts détaillent comment le régime de Kim Jong-un viole les sanctions prises par les Nations-Unies.

    La Corée du Nord achète du pétrole au marché noir. Elle va chercher le carburant à l'abri des regards en pleine mer, bateau contre bateau. Ce qui lui permet de contourner les sanctions de l'ONU très strictes. Depuis décembre 2017, la Corée du Nord n'a le droit d'importer que 4 millions de barils par an. C'est l'équivalent de ce que la France consomme en deux petites journées. Les Nord-Coréens se seraient procuré illégalement plus de 500 000 barils depuis le début de l'année.

    En principe, Pyongyang a aussi l'interdiction d'exporter certaines matières premières. Mais, là encore, en violation des résolutions de l'ONU, le trafic de fer, de charbon et d'acier lui aurait rapporté plusieurs millions de dollars.

    Dernier chapitre de ce rapport : l'armement. La Corée du Nord a fourni des armes légères et des équipements militaires à des groupes armés en Libye, au Yémen et au Soudan grâce à un intermédiaire syrien et par le biais de comptes bancaires à l'étranger.

    Malgré les sanctions, plus de 200 entreprises étrangères, la plupart situées en Russie, se sont associées aux malversations nord-coréennes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.