GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Aujourd'hui
Mercredi 22 Août
Jeudi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Indonésie: nouveau séisme à Lombok, des victimes et des évacuations

    media Les patients de l'hôpital de Mataram, à Lombok, ont été évacués sur le parking de l'établissement, après le séisme survenu ce 5 août. Antara Foto/Ahmad Subaidi/ via REUTERS

    Un nouveau bilan dressé par les autorités fait désormais état d'au moins 91 morts et plusieurs centaines de blessés après le séisme de magnitude 7 qui a secoué dimanche l'île indonésienne de Lombok, à l'est de Bali. Ce tremblement de terre intervient une semaine après un premier séisme sur cette même île qui avait fait 17 morts.

    Selon le dernier bilan des autorités, au moins 91 personnes ont été tuées et au moins plusieurs centaines blessées, annonce l'agence officielle indonésienne Antara. Ce sont les zones montagneuses du nord de Lombok qui ont été le plus durement éprouvées par le séisme et c'est là que le bilan humain est le plus lourd, rapporte notre correspondant à Jakarta, Joël Bronner. Par crainte d'éventuelles répliques, de nombreux habitants de Lombok ont choisi de rester éveillés toute la nuit, à l'extérieur de leur habitation. Des milliers de personnes ont également été évacuées vers des abris extérieurs.

    L'épicentre du séisme se situait en mer à 18 km au nord-ouest de Lombok, loin des principaux endroits touristiques du sud et de l'ouest de l'île. Un porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho, a indiqué que de nombreux bâtiments avaient été endommagés à Mataram, la principale ville de l'île. « Il s'agissait pour la plupart de bâtiments construits avec des matériaux peu solides », a-t-il cependant précisé.

    Il y a eu un mouvement de panique dans le village. Tous les gens sont sortis en courant.
    Témoignage d'un Français installé au sud de Lombok 06/08/2018 - par Mikaël Ponge Écouter

    Les autorités ont lancé une alerte au tsunami, levée par la suite. Des habitants de Mataram ont décrit une forte secousse qui a jeté les habitants dans les rues, coupé l'électricité et entraîné l'évacuation des patients du principal hôpital de Mataram.

    En règle générale, l'île de Lombok fait plutôt parler d'elle pour ses attraits touristiques, au premier rang desquels les îles de Gili, le volcan Rinjani ou bien encore les plages de ses côtes sud. Des attraits qui attirent tout au long de l'année des visiteurs du monde entier, à quelques dizaines de kilomètres seulement de l'île ultra-touristique de Bali. D'ailleurs, environ 1 200 touristes indonésiens et étrangers sont en cours d'évacuation des petites îles de Gili.

    L'Indonésie sur la «ceinture de feu» du Pacifique

    A Bali, des secousses ont été ressenties pendant quelques secondes. Les habitants et les touristes, pris de panique, ont quitté leur logement ou les hôtels et restaurants où ils se trouvaient. « Un certain nombre de bâtiments publics, d'habitations et de centres commerciaux ont subi des dommages », a déclaré dimanche à Denpasar le chef de l’agence provinciale de gestion des catastrophes de Bali, Dewa Putu Mantera.

    Les aéroports de Lombok et de Bali fonctionnaient normalement après le séisme, a annoncé le secrétaire général de l'opérateur aéroportuaire Angkasa Pura 1, qui dirige les deux aéroports.

    L'île de Bali a également été touchée par le séisme, ici dans le parking d'un centre commercial à Kuta, Bali. REUTERS/Johannes P. Christo

    Il y a une semaine, un séisme de magnitude 6,4, mais beaucoup moins profond, avait fait 17 morts et détruit des centaines de bâtiments sur l'île. Il avait provoqué des glissements de terrain, prenant au piège des randonneurs sur les sentiers de montagne de l'île.

    L'Indonésie est située sur la fameuse « ceinture de feu » du Pacifique, là où des plaques tectoniques se rejoignent et où se produisent beaucoup d'éruptions volcaniques et de tremblements de terre.

    En 2004, un séisme plus puissant au large des côtes d'Aceh, et qui avait été suivi d'un tsunami, avait provoqué à l'époque la mort de plus de 200 000 personnes dans toute la région de l'océan Indien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.