GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Conseil de l'Europe appelle les pays membres à suspendre la coopération avec les garde-côtes libyens
    • Hong Kong/projet de loi d'extradition: Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif présente ses «plus sincères excuses»
    • Le projet de péage autoroutier allemand est «contraire au droit de l'Union européenne» (Cour de justice)
    • Les Etats-Unis vont commencer la semaine prochaine le processus d'expulsion de «millions» de sans-papiers (Trump)
    • Renforts américains: Pékin craint que Washington ouvre «une boîte de Pandore» au Moyen-Orient
    • Nucléaire: pour la Chine, l'Iran ne doit pas «pas abandonner l'accord à la légère»
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: le gouvernement et les talibans revendiquent le contrôle de Ghazni

    media De la fumée venant de la capitale provinciale de Ghazni après le début de l'assaut lancé par les talibans, le 10 août 2018. Les Etats-Unis ont lancé des frappes pour contrer cette avancée, rapporte l'AFP. ZAKERIA HASHIMI / AFP

    La confusion règne sur la situation de la ville de Ghazni, située dans le centre de l’Afghanistan, à 200 kilomètres au sud de Kaboul. Les talibans affirment avoir pris le contrôle de cette capitale provinciale qui se trouve sur un axe routier stratégique. Les autorités afghanes elles le démentent. Les insurgés ont lancé leur assaut dans la nuit de jeudi 9 à vendredi 10 août et multiplient depuis les communiqués triomphants.

    Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

    « Le téléphone de votre correspondant est éteint ou se trouve dans une zone non couverte par votre opérateur. » C’est ce message préenregistré qui s’enclenche à chaque tentative de joindre par téléphone un habitant de Ghazni. Car toutes les lignes ont été coupées sur place : la ville, isolée du reste du pays, est sans électricité depuis vendredi 10.

    Plusieurs responsables locaux affirment que les combats continuent sur place, certains rapportent que des tirs et des explosions retentissent encore. Sur les réseaux sociaux et par la voix de leur porte-parole, les talibans se félicitent et déclarent contrôler la ville après avoir mis en déroute les forces de sécurité afghanes.

    Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, ce samedi 11 août, il n’en est rien. Des « renforts militaires sont arrivés » sur place, a-t-il indiqué en affirmant que des opérations de nettoyage étaient en cours pour débusquer les insurgés qui se seraient cachés chez les habitants. Depuis hier vendredi, chaque partie affirme avoir le contrôle de la ville.

    Plusieurs membres du Conseil provincial de Ghazni ainsi que des députés accusent le gouvernement de ne pas avoir réagi plus tôt. Cela malgré les multiples alertes transmises aux autorités sur l’imminence d’une attaque d’envergure des talibans contre la capitale provinciale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.