GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
    • Guerre commerciale États-Unis/Chine: Johnson «très inquiet», «ce n'est pas une manière de faire»
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)
    Asie-Pacifique

    Khamenei: la cause des problèmes de l'Iran «n'est pas externe, mais interne»

    media Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, pendant son intervention à Téhéran, le 13 août 2018. Official Khamenei website/Handout via REUTERS

    Ce lundi 13 août, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a critiqué la gestion économique du gouvernement. Celle-ci a, selon lui, a abouti à une perte importante de la valeur de la monnaie iranienne et empiré la crise. « Je ne dis pas que les sanctions n'ont pas d'impact, mais il s'agit principalement de la manière dont nous y faisons face », a-t-il souligné. Il a toutefois refusé à nouveau toute négociation avec les États-Unis, pour le regret de certains responsables et journaux réformateurs ou modérés.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Devant des milliers de fidèles, le numéro un iranien a affirmé que les responsables exécutifs avaient commis une grande erreur dans leur politique économique. Ce qui a abouti à une forte chute de la monnaie iranienne.

    Pour lui, les sanctions décidées par les États-Unis ont un effet mineur : la forte chute de la valeur de la monnaie est essentiellement due à une mauvaise gestion économique de la part des responsables de l'exécutif. Le rial iranien a perdu une grande partie de sa valeur face aux devises étrangères : en six mois, il a perdu près des deux tiers de sa valeur, ce qui a provoqué une forte augmentation des prix de tous les produits, notamment de consommation courante.

    « Si on agit avec intelligence, les sanctions n'ont pas tellement d'effet », a affirmé l'ayatollah Khamenei. Depuis plusieurs années, le numéro un iranien ne cesse de répéter qu'il faut développer l'économie du pays et ne pas compter sur les pays étrangers.

    Pour Khamenei, pas de négociation possible avec Washington

    Le guide suprême a également rejeté une nouvelle fois toute négociation avec Washington : « il n’y aura pas de guerre, ni de négociations avec les Etats-Unis ». Car certains dirigeants modérés ou réformateurs ont affirmé ces derniers mois qu'il fallait négocier avec les Américains pour faire baisser les pressions et régler les problèmes.

    Mais le pouvoir dans son ensemble, y compris le président Hassan Rohani, rejette toute négociation avec le président américain Donald Trump, qui a affirmé qu'il était prêt à négocier avec son homologue iranien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.