GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Un centre éducatif cible d’un attentat très meurtrier à Kaboul

    media Un policier afghan arrive sur le lieu de l'attentat à Kaboul, le 15 août 2018. REUTERS/Omar Sobhani

    Au moins 48 morts et 67 blessés, c'est le dernier bilan toujours provisoire du ministère de la Santé suite à l'attentat-suicide qui a visé un centre éducatif dans le quartier chiite de Kaboul ce 15 août. Toutes les victimes sont des civils, de jeunes lycéens qui se préparaient à l'examen d'entrée à l'université. L'attentat n'a toujours pas été revendiqué, mais de nombreux attentats sanglants dans la capitale et dans l'Est du pays ces derniers mois ont été revendiqués par l'organisation Etat islamique.

    Le centre Mawoud était plein à craquer en ce mercredi après-midi. Une centaine d'élèves, filles et garçons, se préparaient au concours de Kankor, l'équivalent du baccalauréat en Afghanistan, lorsque le kamikaze a actionné sa bombe en plein cours. La puissance de la déflagration a été telle que le toit a été littéralement soufflé.

    Le centre est situé dans la partie ouest de la capitale, un quartier à majorité chiite. Considérés comme hérétiques, les chiites sont régulièrement pris pour cible par le groupe Etat islamique.

    En deux ans, cette communauté a été la cible de pas moins de 13 attaques, rien qu'à Kaboul. Mais le pays tout entier est actuellement en proie à une violente insurrection armée.

    Des offensives d'envergures sont en cours, notamment dans la province du nord Baghlan où les talibans ont lancé un assaut contre un poste avancé des forces afghanes faisant au moins 40 morts.

    A Ghazni dans le centre du pays, après 5 jours de combat entre les talibans et l'armée, appuyée par les forces spéciales et l'aviation américaine, la situation semble enfin se stabiliser. Ces combats ont provoqué en quelques jours plusieurs centaines de morts.


    Analyse

    Les insurgés sont sous pression depuis des mois pour accepter d'ouvrir des négociations de paix avec le gouvernement afghan et les analystes estiment que de telles batailles visent à les placer en position de force au moment de les entamer. Analyse d’Ahmad Shuja, rédacteur en chef du Georgetown Public Policy Review.

    « Même les États-Unis ont compris que le conflit en Afghanistan est dans l'impasse et qu'aucune partie ne peut gagner la guerre. Si les talibans envisagent de prendre part à des discussions pour un règlement politique du conflit, ils doivent démontrer qu'ils sont capables de prendre au gouvernement afghan le contrôle de villes provinciales stratégiques. Et ils y sont arrivés à trois reprises. Leurs offensives visent aussi à prouver à leurs propres sympathisants qu'ils ont toujours la force de le faire. Car lorsque les talibans ont annoncé début juin un cessez-le-feu de trois jours pour la fin du ramadan, il y a eu des craintes dans les rangs des talibans que ce cessez-le-feu avec le gouvernement afghan - considéré comme l'ennemi - puisse démoraliser les combattants. C'est pourquoi en lançant des offensives militaires aussi importantes, les talibans veulent démontrer leur force face à l'adversaire, le gouvernement afghan, mais aussi à maintenir la combativité et le moral des troupes. »

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.