GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: les sanctions tombent après le scandale des vaccins douteux

    media La firme Changsheng Biotechnology mise en cause dans l'affaire des vaccins de mauvaise qualité. REUTERS/Philip Wen

    Les sanctions tombent en Chine après un scandale retentissant des vaccins trafiqués vendus par un grand laboratoire de l'est du pays. Le laboratoire avait mis sur le marché des centaines de milliers de doses défectueuses. Ce n'est pas une première, mais cette fois, l'escroquerie a indigné les Chinois et poussé les autorités à taper fort. Plus d'une douzaine de têtes viennent de tomber.

    Le scandale serait remonté au plus haut niveau de l'Etat chinois. Selon les médias officiels, c'est un organe dirigé par le président Xi Jinping en personne qui a tranché : le Comité permanent du bureau politique du Parti communiste (PCC).

    Les responsables régionaux sont sanctionnés. Le maire de la ville de Changchun, où se trouve le laboratoire incriminé, le vice-gouverneur de la province, le patron de l'Assemblée provinciale, le n°2 de l'Agence nationale de régulation des marchés. La purge touche en réalité tous ceux qui auraient pu détecter la fraude à temps, mais qui l'ont découverte trop tard.

    Il y avait urgence. Les vaccins défectueux étaient administrés à des nourrissons, des bébés de trois mois, malgré des anomalies de fabrication et sans respect des normes sanitaires.

    Officiellement, il n'y a pas eu de victimes. Mais cette affaire a fait beaucoup de bruit en Chine. Fait rarissime, elle a même provoqué des manifestations devant l'Agence de sécurité sanitaire à Pékin et vient de rebondir en bourse où les valeurs pharmaceutiques chutent à leur niveau le plus bas depuis le mois de mars.

    Les autorités chinoises promettent une inspection générale des laboratoires de production.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.