GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
    • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)
    Asie-Pacifique

    Inondations au Kerala: les habitants entament les opérations de nettoyage

    media Un homme nettoie l'intérieur d'une maison après les inondations au Kerala, le 22 août 2018. REUTERS/Sivaram V

    Au Kerala, la décrue des eaux ces derniers jours a permis à de nombreux habitants de l'État de revenir sur les lieux de leur domicile. Beaucoup d'entre eux ne peuvent cependant que constater l'ampleur des dégâts. Dans la ville d'Aluva, à 30 km au nord-est de Cochin, une grande partie des maisons sont remplies de boue et restent encore inhabitables, alors que tous les magasins le long de la route principale ont baissé leurs stores. Les habitants de la ville s'organisent et s'entraident pour les opérations de nettoyages alors que pour certains, les dommages sont trop importants.

    Avec notre envoyé spécial dans l’État du Kerala, Antoine Guinard

    Tout le monde s'est donné rendez-vous chez Divya et Manoj Revi mercredi matin pour prêter main-forte au couple. Jeetu, le frère cadet de Diya a embarqué ses trois amis armés de lames de balayage et Reejesh, l'ainé, a fait le voyage depuis Trivandrum, à la pointe sud de l'État.

    Plusieurs collègues de bureau de Manoj s'activent à faire marcher le générateur afin de pouvoir allumer le karcher, avant de s'attaquer à l'épaisse couche de boue qui recouvre les sols et même les murs.

    « Le gouvernement doit aider ces gens »

    Pour quelques nuits encore, la famille logera encore dans un camp à proximité. Mais Manoj sait qu'il est plus chanceux que son voisin Mohamed Sayid. « Il ne fête pas l'Aïd aujourd'hui, car il a tout perdu dans les inondations. Ça, c'est son atelier là-bas. Il a perdu toutes ses matières premières donc il n'a rien à célébrer. Le gouvernement doit aider ces gens, car ils sont très pauvres. »

    Non loin de là, la maison d'un autre voisin n'est plus qu'un ramassis de débris et les plants de tapioca plantés par Manoj ont été dévastés. En début de soirée, Manoj partira chez un autre collègue pour l'aider à extraire la boue et le mobilier endommagé de sa maison. Une scène qui se joue dans toutes les rues d'Aluva et à travers de nombreuses agglomérations du Kerala.

    Vue aérienne d'une route partiellement submergée dans l'Etat du Kerala, le 19 août 2018. REUTERS/Sivaram V

    Cette catastrophe était-elle inévitable ?

    Une catastrophe d'une telle ampleur aurait-elle pu être évitée ? C'est ce qu'estime les nombreux experts qui pointent du doigt la mauvaise gestion des ressources en eau au Kerala. Si l'Etat a connu des précipitations très supérieures à la normale au mois d'août, les écologistes accusent le gouvernement kéralais d'avoir tardé à ouvrir les vannes des nombreux barrages, positionnés sur la quarantaine de rivières qui traversent la région. Selon eux, l'eau aurait due être libérée graduellement, des le début des fortes précipitations en août.

     Cette décision n'a été prise que lorsque la montée des eaux était déjà à son paroxysme. Ce qui a entraîné l'inondation immédiate de vastes zones densément peuplées. Il y a avait par ailleurs des signes avant-coureurs. Le mois dernier, un rapport du gouvernement indien a pointé du doigt la mauvaise gestion des ressources hydriques au Kerala.

    Les écologistes évoquent le développement des industries, des mines et de l'urbanisation au Kerala, une région à l'écosystème riche et sensible. Les autorités keralaises se défendent de ces accusations, qui affirment oeuvrer activement à la restauration des zones humides dans l'Etat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.