GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Australie: Scott Morrison, un nouveau Premier ministre à la tête du pays

    media Scott Morrison, le nouveau Premier ministre australien, au cours d'une conférence presse, le 24 août 2018 à Canberra. REUTERS/David Gray

    En Australie, la crise politique touche à sa fin après sept jours d'incertitudes. Le parti libéral au pouvoir a élu un nouveau Premier ministre pour remplacer Malcolm Turnbull, jugé trop faible. Il s'agit de Scott Morrison, qui était jusqu'à maintenant le ministre du Budget du pays. Principal déclencheur de cette crise : la politique énergetique et climatique de l'Australie.

    Avec notre correspondante en Australie,Caroline Lafargue

    La majorité libérale a changé de Premier ministre pour enrayer sa chute dans les sondages, à moins d'un an des élections. Principales causes de cette baisse de popularité : un projet, finalement enterré, de réduction d'impôts pour les grandes entreprises ; et surtout, la hausse des factures d'électricité des Australiens, due à l'absence de politique énergetique claire. La majorité libérale est profondément divisée entre les pro-charbon et les plus moderés qui trouvent le charbon moins cher mais tolèrent une politique de réduction des émission.

    Malcolm Turnbull, classé au centre-droit, n'a pas su réconcilier les deux courants, et sa majorité a implosé. Plusieurs ministres contestataires étaient en lice pour prendre la tête du pays, à commencer par Peter Dutton, ministre sortant de l'Immigration. Son image était trop dure, le parti a donc choisi Scott Morrison, le ministre du Budget sortant, jugé plus consensuel. Mais c'est plus une question d'image que de fond. Le nouveau Premier ministre devrait poursuivre une politique de l'immigration tres ferme contre les migrants arrivés par bateaux. Et, sur le climat, Scott Morrison préfère le charbon, et, il l'a dit plusieurs fois, il est opposé à une tarification du carbone ; mais, pensent les observateurs, il n'ira pas jusqu'à sortir de l'accord de Paris sur le climat.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.