GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pékin répond aux critiques américaines sur le dossier nord-coréen

    media Donald Trump a annulé la visite de son secrétaire d'Etat Mike Pompeo en Corée du Nord, reprochant le manque d'implication de Pékin dans le processus de dénucléarisation. REUTERS/Leah Millis

    Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait prévu de se rendre en Corée du Nord la semaine prochaine pour poursuivre les discussions au sujet de la dénucléarisation de la péninsule. Mais Donald Trump a annoncé que ce voyage était annulé à cause de la Chine qui n'aide pas assez, selon lui, les Etats-Unis dans ce processus. Des déclarations qui exaspèrent Pékin.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

    Ce n'est pas la première fois que Donald Trump accuse la Chine de ne pas faire assez dans ce dossier. Alors pour Pékin ces déclarations ne sont pas une surprise, mais elles agacent.

     → A (RE)LIRE : Donald Trump annule le voyage de Mike Pompeo en Corée du Nord, accuse la Chine

    Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois a qualifié les propos du président américain  d'« irresponsables ». « Cela fait de nombreuses années, ajoute-t-il, que la Chine fait des efforts pour trouver une solution au problème [nord-coréen]. »

    En fait, Donald Trump accuse la Chine de ne pas soutenir « comme avant » les Américains dans le processus de dénucléarisation de la Corée du Nord, à cause, pense-t-il, du bras de fer commercial qu'oppose actuellement Washington à Pékin.

    Il assure qu'une fois qu'une solution à leurs relations commerciales aura été trouvée, le chef de la diplomatie américaine pourra reprogrammer son voyage.

    Pékin demande de la « souplesse »

    Sur ce point-là, la Chine n'a pas réagi. A la différence de Donald Trump, elle veut montrer qu'elle ne mélange pas tous les dossiers.

    Le ministère des Affaires étrangères chinois préfère conseiller au président américain de faire preuve de « davantage souplesse, plutôt que d'être d'humeur capricieuse et de rejeter la faute sur autrui ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.