GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: un défilé militaire pour les 70 bougies du régime

    media Cérémonie des 70 ans de la fondation du régime de Corée du Nord. Pyongyang, le 9 septembre 2018. Ed JONES / AFP

    Une gigantesque parade militaire a été organisée ce dimanche 9 septembre 2018 à Pyongyang pour célébrer les 70 ans de la fondation du régime nord-coréen. Y étaient invités des représentants de pays alliés, notamment un émissaire chinois, 130 journalistes étrangers et même l'acteur Gérard Depardieu. Cette démonstration d’unité et de force, alors que les négociations sur la dénucléarisation sont dans l’impasse, a soigneusement évité de provoquer Washington et Séoul.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Des milliers de soldats défilant au pas de l’oie, des chars, des pièces d’artillerie, une foule alignée en rang d’oignon qui agite des fleurs... mais pas de missile à moyenne ou longue portée, ni de référence à l’arme nucléaire. Le « dirigeant suprême », qui a assisté à la parade du haut de sa tribune, a évité toute provocation susceptible d’aggraver ses relations avec les Etats-Unis.

    A l'inverse de celui organisé les années précédentes, le défilé avait cette année pour thème le développement économique et l’amélioration des conditions de vie de la population. Selon les spécialistes du régime, la Corée du Nord, ayant déjà obtenu la dissuasion nucléaire, cherche à présent à relancer son économie, frappée de sanctions, et à développer ses relations avec l’extérieur.

    Le régime n’a pas changé pour autant : ce défilé reste avant tout une manifestation de force, destinée à renforcer le culte de la personnalité et à afficher « l’unité monolithique » de la population, soudée derrière ses dirigeants. Mais en choisissant la modération, Kim Jong-un laisse la porte ouverte à la poursuite des négociations de dénucléarisation avec Séoul et Washington.

    ► À relire : Etats-Unis-Corée du Nord, jeu de poker menteur à l’avantage de Pyongyang

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.