GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Maldives: ouverture des bureaux de vote pour l'élection présidentielle (officiel)
    Asie-Pacifique

    Grève générale en Inde contre la hausse du prix des carburants

    media Des policiers interpellent une manifestante à Ahmedabad, au cours d'une grève nationale contre la hausse du prix du carburant en Inde, le 10 septembre 2018. REUTERS/Amit Dave

    A l’appel des partis d’opposition, un mouvement particulièrement suivi a touché ce lundi 10 septembre les régions du sud et de l'est de l’Inde, contrôlées par ces partis. Certaines écoles et services de bus n'ont pu opérer.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Les différents partis de l'opposition ont uni leurs forces lundi 10 septembre 2018. Depuis le Kerala au sud, jusqu'au Bengale à l'est, des milliers de militants ont défilé dans la rue pour protester contre l'inflation galopante du prix des carburants.

    Certaines lignes de bus ont été interrompues, des pompes à essence vandalisées et des écoles privées sont restées fermées par peur des violences. Il est difficile de connaître l'ampleur de la mobilisation, car les manifestants ont souvent forcé l'arrêt du travail - en jetant des pierres sur les bus par exemple.

    L'opposition, menée par le parti du Congrès, essaie de rassembler autour de cette crise du carburant, qui touche toutes les classes de population. Depuis l'agriculteur qui utilise des pompes à eau fonctionnant au diesel jusqu'au citadin qui roule en voiture. En trois semaines, l'essence a augmenté d'environ 5%, principalement parce que l'Inde en importe l'essentiel et que la roupie a connu une chute vertigineuse face au dollar.

    L'opposition demande que New Delhi réduise les taxes, qui représentent près de la moitié du tarif, pour compenser. Ce qu'a d'ailleurs fait la nuit dernière le gouvernement du Rajasthan, qui est particulièrement inquiet de cette grogne, du fait des élections régionales qui s'y tiendront en fin d'année.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.