GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
Aujourd'hui
Samedi 27 Avril
Dimanche 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: les attentats coûteront jusqu'à 1,5 milliard de dollars au secteur touristique sur l'année (ministre)
    Asie-Pacifique

    Inde: le premier ministre Narendra Modi essaie de charmer les musulmans

    media Le Premier ministre indien Narendra Modi, le 17 septembre 2017 (photo d'illustration). REUTERS/Soe Zeya Tun

    Le Premier ministre indien, Narendra Modi, s'est exprimé ce 14 septembre devant une congrégation musulmane de la ville d'Indore, dans le centre du pays, un fait exceptionnel pour cet élu du parti nationaliste hindou. Narendra Modi est accusé de mener depuis plus de 4 ans une politique violente envers cette minorité. Cette poignée de main semblerait destinée à offrir des gages à cet électorat à la veille des élections régionales et nationales à venir.

    De notre correspondant en Inde, Sébastien Farcis 

    Le Premier ministre est arrivé, tout sourire, dans la mosquée d'Indore, et a embrassé pendant de longues minutes le dirigeant de la congrégation chiite des Bohras. Avant de prononcer un discours devant des dizaines de milliers de musulmans : « Je me sens comme un membre des bohras », a-t-il clamé. Une déclaration rarissime pour ce Premier ministre nationaliste hindou, accusé d'avoir toléré les pogroms anti-musulmans de 2002 et de réprimer cette communauté depuis 4 ans.

    Mais ce geste serait avant tout politique, à la veille des élections de cet Etat du Madhya Pradesh, estime le politologue Tanveer Fazal de l'université Nehru à New Delhi. «Il fait peut-être un effort pour se rapprocher de la communauté, mais je peux vous dire que les musulmans en général ont peur. Et cela s'est accru sous ce gouvernement. Et ces peurs ne sont pas que psychologiques. Tous les deux jours, vous voyez dans le journal des cas de lynchages de musulmans. Et à chaque fois, un dirigeant du parti du BJP va justifier ce crime», considère-t-il.

    Ces lynchages sont souvent menés contre des commercants de viande, au nom de la protection des vaches. Et 80% des victimes sont des musulmans. Et il y a deux mois, un ministre du gouvernement de Narendra Modi a été féliciter 8 de ces hommes condamnés pour le meurtre d'un musulman et relâchés sous caution.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.