GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, premier touriste de l’espace

    media Yusaku Maezawa, fondateur de Zozotown, devrait partir dans l'espace avec SpaceX, l'entreprise d'Elon Musk. REUTERS/Kim Kyung-Hoon/File Photo

    Space X, la société de transport spatial d'Elon Musk, a dévoilé le nom de son premier passager privé, l'homme d'affaires japonais Yusaku Maezawa. L'un des plus jeunes milliardaires au monde fera un premier voyage autour de la lune à l'horizon 2023 et invitera six à huit artistes à se joindre à lui, à la condition qu'ils créent quelque chose à leur retour sur terre. Le prix payé par Yusaku Maezawa pour être le premier passager à voyager vers la lune depuis la fin des missions Apollo aux Etats-Unis en 1972 n'a pas été divulgué. Au Japon, cet homme ne recherche pas la publicité. Il se considère comme un rêveur et un homme ordinaire.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles,

    C'est un passionné, un anticonformiste mystérieux. Avant devenir l'un des plus jeunes milliardaires de la planète, Yusaku Maezawa se passionne pour le skateboard et le rock japonais. Il devient le batteur du groupe Switch Style et signe un contrat avec la grande maison de disques BMG Japon.

    En suivant une petite amie âgée de 18 ans en Californie, il tombe amoureux de la musique et de la mode américaine. De retour à Tokyo, Yusaku Maezawa oublie le rock et le skate. Il crée la société Zozotown et fait fortune dans la vente de vêtements en ligne.

    Le fondateur de la plus grande galerie marchande de mode en ligne du Japon s’enthousiasme alors pour l'art contemporain. Il devient célèbre, en 2017, en déboursant 110 millions de dollars pour une œuvre du peintre new-yorkais Jean-Michel Basquiat. Il rafle d'autres œuvres de Picasso, Andy Warhol ou Roy Lichtenstein et se pose en mécène du 21e siècle.

    Même si sa fortune est équivalente à celle de Donald Trump et qu’il a un compte Instagram, Yusaku Maezwa reste inconnu du grand public japonais.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.