GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Tanzanie: le milliardaire enlevé Mohammed Dewji annonce avoir été retrouvé (tweet)
    • Législatives: le président afghan Ashraf Ghani invite la population à «sortir et voter»
    • Syrie: le groupe EI libère six des 27 otages de Soueida (OSDH)
    Asie-Pacifique

    Malaisie: 25 nouveaux chefs d'accusation contre l'ex-Premier ministre

    media L'ex-Premier ministre Najib Razak arrive au tribunal de Kuala Lumpur le 4 juillet 2018. REUTERS

    L'ex-Premier ministre malaisien Najib Razak s'est vu signifier, ce jeudi 20 septembre, 25 nouveaux chefs d'accusation pour corruption ou blanchiment de fonds dans le cadre d'une enquête sur un vaste scandale financier.

    Najib Razak, arrêté le 19 septembre par la commission anticorruption, a plaidé non coupable des accusations, quatre pour corruption, 21 pour blanchiment, lues devant un tribunal à Kuala Lumpur.

    La commission anticorruption malaisienne a obtenu mercredi le placement en détention de Najib Razak dans le cadre de son enquête sur le vaste scandale financier « 1MDB » et le transfert présumé d'importantes sommes sur son compte personnel. Jeudi matin, l'ex-Premier ministre a été à nouveau interrogé par la police.

    Le ministère public l'accuse d'avoir abusé de sa position de Premier ministre, de ministre des Finances et de président du fonds 1MDB pour détourner 2,3 milliards de ringits (475 millions d'euros) entre 2011 et 2014.

    Ce scandale a joué un rôle clé dans la défaite aux élections de mai de la coalition qu'il dirigeait face à l'alliance réformiste de Mahathir Mohamad. L'actuel Premier ministre a fait son retour au pouvoir en se présentant contre son ex-protégé Najib Razak et a rouvert les enquêtes liées au fonds 1MDB qui avaient été étouffées par le précédent gouvernement.

    Depuis qu'il a perdu le pouvoir, Najib Razak a déjà été placé en détention deux fois avant d'être libéré sous caution et mis en examen pour plusieurs chefs d'accusation liés au détournement présumé de quelque 10 millions de dollars d'une ancienne entité du fonds 1MDB.

    Le département d'Etat américain à la Justice, qui cherche à récupérer des biens acquis illégalement, estime que 4,5 milliards de dollars au total ont été détournés de ce fonds.

    (avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.